Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Espace Sculpture

Numéro 100, été 2012, p. 20-21

Direction : Serge Fisette (directeur)

Rédaction : Serge Fisette (rédacteur en chef)

Éditeur : Le Centre de diffusion 3D

ISSN : 0821-9222 (imprimé)  1923-2551 (numérique)

espace1041666
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Raymond Gervais, Michel Goulet, Gilles Mihalcean, Serge Murphy, Louise Viger

Gilles Daigneault

Translated by

Peter Dubé

Résumé | Extrait

TOP 5 Gilles DAIGNEAULT Raymond GERVAIS Michel GOULET Gilles MIHALCEAN Serge MURPHY Louise VIGER > Louise VIGER, L’Ogre et le Connaisseur, 2000. Détail / Detail. Deuxième volet d’une série sur les cinq sens : goûter / Second part of a series about the five senses: taste. Projection lumineuse, huit projecteurs à diapositives / Light projection, 8 slides projectors. 1380 x 1086 cm (surface au sol / on the ground). Langue : résine de polyester rouge / Tongue: red polyester resin. 186 x 106 x 45 cm. Musée d’art contemporain de Montréal. Photo : Richard-Max TREMBLAY. L’exercice pourrait s’appeler Mission impossible, on se dit qu’on aurait dû se récuser. Mais il est un peu tard. Bien sûr, on n’a pas eu trop de mal à identifier une quarantaine d’oeuvres vraiment « marquantes », à la rigueur à en faire une short list de quelque vingt-cinq. Mais au-delà, on doit bien reconnaître qu’on patauge… Il faut quand même plonger. Ou presque. Voici donc, en guise de TOP 5, les noms de cinq artistes qui m’aident depuis quelques décennies à mieux regarder la sculpture, la leur autant que celle des autres. Je ne peux les nommer dans un autre ordre qu’alphabétique : Raymond GERVAIS, Michel GOULET, Gilles MIHALCEAN, Serge MURPHY, Louise VIGER. Ils sont nés depuis longtemps – le plus jeune aura bientôt soixante ans – et ils risquent de ne jamais avoir les honneurs de la Triennale québécoise du MACM. Dommage… pour elle. Cela dit, je veux bien respecter (ou presque) la règle du jeu imposée par notre directeur et ne mentionner qu’une oeuvre pour chacun de mes artistes, qui pourrait à lui seul fournir la matière d’un TOP 5. Gervais : Le regard musicien, Musée d’art de Joliette, 1999 ; Goulet : Rêver le nouveau monde, place de la gare du Palais, Québec, 2008 ; Mihalcean : Statues romantiques, Centre d’exposition Circa, 2009 ; Murphy : La forme des jours, MBAM, 2011 ; Viger : L’Ogre et le Connaisseur, MACM, 2000. Tout bien considéré, on trouverait là une belle jeunesse...

Auteur : Gilles Daigneault
Titre : Raymond Gervais, Michel Goulet, Gilles Mihalcean, Serge Murphy, Louise Viger
Revue : Espace Sculpture, Numéro 100, été 2012, p. 20-21
URI : http://id.erudit.org/iderudit/66926ac

Tous droits réservés © Le Centre de diffusion 3D, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014