Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Espace : Art actuel

Numéro 100, été 2012, p. 52-53

Direction : Serge Fisette (directeur)

Rédaction : Serge Fisette (rédacteur en chef)

Éditeur : Le Centre de diffusion 3D

ISSN : 0821-9222 (imprimé)  1923-2551 (numérique)

espace1041666
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Michel Goulet, Raymond Gervais, Janet Cardiff & George Bures Miller, Jocelyn Robert, Jocelyne Alloucherie

Louise Provencher

Translated by

Peter Dubé

Résumé | Extrait

Faux souvenirs 1. Si tant est qu’il n’est pas de « chambre froide où conserver nos souvenirs intacts ». Qu’il nous faut bien plutôt compter, avec bonheur, sur l’ouvrage souterrain, intempestif, créatif, d’une mémoire. S’agissant donc de faire ressurgir quelques « signaux » emblématiques du caractère protéiforme d’une sculpture qui sait jouer du sextant et oeuvrer (dans) le temps – mettant de côté tout ce dont on a eu vent, mais auquel on n’a pu être présent –, cette proposition à lire pour chacun dans l’ordre qui lui sied : 1. Michel GOULET, sculpteur de l’espace public et inducteur hors pair par ailleurs de collaborations polyphoniques. À preuve, sa scénographie d’Agamemnon, mise en scène de Denis Marleau, pour la Comédie française (mai/juillet 2011). 2. Raymond GERVAIS, Le regard musicien, Musée d’art de Joliette, 1999. Exposition relayée avec perspicacité par Nicole Gingras (Université Concordia, 2011). En contrepoint, pour (ne pas en) Finir, installation délicatement ciselée pour ROSASCAPE (Paris, avril/mai 2012) ; texte de Jacinto Lageira et performances à la clef. 3. Incontournable pour ces rapports tramés avec les multiples espaces du cinéma, du polar… et de la mémoire. Janet CARDIFF & George BURES MILLER au Musée d’art contemporain de Montréal (en collaboration avec le P.S.1 Contemporary Art Center de New York, 2002). 4. En regard de l’art dit « sonore », ex-aequo pour la présentation de deux oeuvres phares : celles de Jocelyn ROBERT (Galerie de l’UQAM, 2005) et de Jean-Pierre GAUTHIER (Musée d’art contemporain de Montréal, 2007). 5. Jocelyne ALLOUCHERIE, Boréales (Musée du Havre, France, 2012 ; Galerie Françoise Paviot, Paris, 2012). Magistrale évocation du souffle, jusqu’à ses acceptions les plus concrètes....

Auteur : Louise Provencher
Titre : Michel Goulet, Raymond Gervais, Janet Cardiff & George Bures Miller, Jocelyn Robert, Jocelyne Alloucherie
Revue : Espace : Art actuel, Numéro 100, été 2012, p. 52-53
URI : http://id.erudit.org/iderudit/66942ac

Tous droits réservés © Le Centre de diffusion 3D, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014