Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

esse arts + opinions

Numéro 75, printemps-été 2012, p. 30-33

Objets animés / Living Things

Direction : Sylvette Babin (directrice)

Rédaction : Sylvette Babin (rédactrice en chef)

Éditeur : Les éditions esse

ISSN : 0831-859X (imprimé)  1929-3577 (numérique)

esse045
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Leçon de chosesAu sujet de Learning about Cars and Chocolates, de David AskevoldObject LessonsDavid Askevold’s Learning about Cars and Chocolates

Emily Rosamond

Traduit de l'anglais par

Sophie Chisogne

Résumé | Extrait

Object Lessons David Askevold’s Learning about Cars and Chocolates Leçon de choses au sujet de Learning about Cars and Chocolates, de David Askevold Emily Rosamond David Askevold, Learning About Cars and Chocolates, capture vidéo | video still, 1972. photo : © Askevold-Ready Studio, permission de | courtesy of Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, Halifax David Askevold, Learning About Cars and Chocolates, captures vidéo | video stills, 1972. photos : © Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa, permission de | courtesy of Askevold-Ready Studio Dépôt de la collection vidéographique d'Art Metropole, Toronto, 1997 La vidéo de David Askevold intitulée Learning About Cars and Chocolates (1972) met en scène une étrange conversation. C’est un dialogue aux paramètres bien définis, conçu pour mettre en relief et synchroniser deux flots d’objets qui traversent une scène. La caméra révèle, dans le coin supérieur droit du cadre, le torse d’Askevold et le bas de son visage ; il fait plus ou moins face au spectateur. Devant lui se trouve un demi-kilo de chocolats fins d’une boutique spécialisée ; à côté de lui, une fenêtre ouverte donne sur une rue de Londres. Chaque fois qu’une voiture passe, il demande : « De quelle couleur était cette voiture ? » ou « Quelle sorte de voiture était-ce ? ». Une voix hors champ répond : « Cette voiture était bleu marine », ou encore : « Elle était brune, un peu comme du cuir italien ». (C’est la voix de Jack Wendler, le propriétaire de la galerie londonienne qui expose les oeuvres d’Askevold.) Askevold réagit en mordant dans un chocolat, puis il le décrit à Wendler : « Celui-ci est blanc. Saveur de vanille très prononcée, un peu d’ananas, petits morceaux de noix. Je ne suis pas sûr de la sorte de noix1. » Il continue à poser des questions banales sur le kilométrage de la voiture, son prix, sa popularité, son conducteur ou sa vitesse, auxquelles Wendler répond obligeamment jusqu’à la voiture suivante. Puis le cycle recommence : « De...

Auteur : Emily Rosamond
Titre : Leçon de choses : Au sujet de Learning about Cars and Chocolates, de David Askevold / Object Lessons: David Askevold’s Learning about Cars and Chocolates
Revue : esse arts + opinions, Numéro 75, printemps-été 2012, p. 30-33
URI : http://id.erudit.org/iderudit/66427ac

Tous droits réservés © Emily Rosamond, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014