Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Lurelu

Volume 35, numéro 2, automne 2012, p. 23-31

Direction : Daniel Sernine (directeur)

Rédaction : Manon Richer (rédactrice adjointe)

Éditeur : Association Lurelu

ISSN : 0705-6567 (imprimé)  1923-2330 (numérique)

lurelu1081565
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Compte rendu

Albums

Résumé | Extrait

Les collaboratrices et collaborateurs de «M’as-tu vu, m’as-tu lu?» sont libres de leurs opinions et sont seuls responsables de leurs critiques. La rédaction ne partage pas nécessairement leur point de vue. Le chiffre qui figure après l’adresse bibliographique des livres est l’âge suggéré par l’éditeur. Lorsque l’éditeur n’en propose pas, la ou le signataire de la critique en suggère un entre parenthèses carrées [ ]. Dans un cas comme dans l’autre, cet «âge suggéré» ne l’est qu’à titre indicatif et doit être interprété selon les capacités de chaque jeune lectrice ou lecteur. À l’intérieur d’une section, les oeuvres sont classées par ordre alphabétique d’auteur.  Couverture  Auteur  Rédacteur en chef  Illustrateur  Traducteur  Narrateur  Musique  Série  Collection  Éditeur Albums Livres-disques Livres-jeux Poésie Miniromans Contes et légendes Recueils et collectifs Romans Théâtre Biographies Documentaires Périodiques Ouvrages de référence Aussi reçu et inclassables M’as-tu vu, m’as-tu lu? sous la direction de Manon Richer Critiques Albums  1 minute A Pascale Beaudet I Julien Castanié E La courte échelle, 2012, 24 pages, 3 à 5 ans, 11,95 $ Une minute. Soixante longues secondes. Presque une éternité quand on a six ans et qu’on a fait le pari de se taire tout ce temps. Grand-père, possiblement à bout, a lancé ce défi à son petit-fils : «le premier qui s’échappe a perdu». Mignon petit jeu, mignon petit livre. Ce garçonnet aux cheveux rouges, vêtu de bleu, sur fond jaune, a de grands yeux bleus, tout ronds; il a le même regard que papi, qui a les cheveux blancs. Comme décor, une horloge et sa trotteuse. Un chat, un oiseau et sa cage. Sur un texte minimal, précis, on avance avec eux durant cette minute-là; facile à lire, à décoder, le livre accompagne gentiment son petit lecteur au fil d’illustrations épurées, colorées, jouissives… et répétitives comme les enfants les aiment à ces âges. Étonnamment agréable à parcourir, à...

Titre : Albums
Revue : Lurelu, Volume 35, numéro 2, automne 2012, p. 23-31
URI : http://id.erudit.org/iderudit/67294ac

Tous droits réservés © Association Lurelu, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014