Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Lurelu

Volume 34, numéro 3, hiver 2012, p. 13-14

Direction : Daniel Sernine (directeur)

Rédaction : Manon Richer (rédactrice adjointe)

Éditeur : Association Lurelu

ISSN : 0705-6567 (imprimé)  1923-2330 (numérique)

lurelu1081565
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Quatuor accorde : l’édition jeunesse chez Bayard Canada Livres

Isabelle Crépeau

Résumé | Extrait

Elles étaient toutes les quatre réunies pour un lancement de Bayard Canada Livres. L’occasion était belle pour rassembler autour d’une table les quatre directrices de collection, toutes auteures et créatrices par ailleurs, et leur permettre de partager leurs visions du livre et de l’édition. À quatre temps Chez Bayard Canada Livres, Andrée-Anne Gratton gère la collection de petits romans «Cheval masqué» et les collections de documentaires «Sans limite» et «Petit monde vivant». Elle est aussi coordonnatrice de l’équipe jeunesse. C’est elle qui représente le joyeux quatuor au comité éditorial de Bayard : «Elle est le fouet!» disent les autres en riant. «Disons que je ramasse les problèmes, répond-elle, et que c’est moi qui fais l’appel! Mais le plus clair de mon temps, je le consacre surtout à diriger “Cheval Masqué”… en plus d’être auteure.» La collection «Cheval masqué» propose des petits romans pour les 6 à 10 ans, classés selon trois niveaux de lecture suivant l’appétit de chacun : «Au pas», «Au trot», «Au galop». L’objectif de la collection est de permettre aux jeunes lecteurs de s’initier graduellement à la lecture autonome et de les aider à passer, avec plaisir, de l’album au roman. La directrice de la collection m’explique : «Les histoires sont choisies pour plaire à ce groupe d’âge. La mise en pages est pensée pour faciliter la lecture. Et si on choisit de mettre certains mots en couleur, dans le texte, on ne le fait pas au hasard. Les mots sont choisis pour donner à l’enfant des repères dans la lecture. Cette fonction nous a été confirmée par des orthopédagogues, ce n’est donc pas fait à la légère.» Paule Brière ajoute : «Nous connaissons les visées pédagogiques qu’il y a derrière ces mots en couleur, mais le but, ce n’est pas que l’enfant le remarque; c’est de rendre l’expérience de la lecture plaisante et agréable. Les connaissances se transmettent mieux dans le plaisir! Et les enfants sentent le plaisir qu’on a aussi à faire des choses pour eux :...

Auteur : Isabelle Crépeau
Titre : Quatuor accorde : l’édition jeunesse chez Bayard Canada Livres
Revue : Lurelu, Volume 34, numéro 3, hiver 2012, p. 13-14
URI : http://id.erudit.org/iderudit/65580ac

Tous droits réservés © Association Lurelu, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014