Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Lurelu

Volume 34, numéro 3, hiver 2012, p. 63-68

Direction : Daniel Sernine (directeur)

Rédaction : Manon Richer (rédactrice adjointe)

Éditeur : Association Lurelu

ISSN : 0705-6567 (imprimé)  1923-2330 (numérique)

lurelu1081565
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Compte rendu

Documentaires

Résumé | Extrait

Documentaires 2 L’ABC des filles 2012 A CATHERINE GIRARD-AUDET I COLLECTIF E LES MALINS, 2011, 512 PAGES, [12 ANS ET PLUS], 29,95 $, COUV. matelassée Voici la quatrième édition de L’ABC des filles. Il est divisé en quatre sections : magazine, entrevue, calendrier, qui totalisent une centaine de pages, et L’ABC lui-même, qui compte plus de quatre-cents pages. Au fil des ans, plusieurs sujets ont été ajoutés ou sont passés de la section magazine à la section ABC. Les thèmes sont très variés, allant du magasinage à la guerre, en passant par l’avortement et la poutine, que l’auteure considère comme l’une des traditions culinaires les plus importantes au Québec (!). Le traitement et l’approche varient selon les thèmes. Les points d’intérêt général comme l’environnement et la politique sont abordés de façon plus documentaire, alors que pour les questions plus personnelles ou féminines, les conseils prédominent. Cette approche privilégie le point de vue de l’auteure, qui a parfois un ton très moralisateur. L’éventail de sujets étant très large, le public cible le devient également. Ainsi, plusieurs filles risquent de ne pas se reconnaitre ou d’être totalement désintéressées par des sujets trop éloignés de leur réalité. L’auteure envoie des messages contradictoires lorsqu’elle proclame qu’il n’y a rien de mal à être bien en chair, alors que son livre est rempli d’illustrations de filles filiformes... Depuis la deuxième édition, deux ajouts facilitent la consultation de l’ouvrage : une table des matières à la fin et, suivant les thèmes, le lien avec des sujets connexes. Céline Rufiange, enseignante 3 Un survol de l’agriculture A Diane Groulx T Jocelyn Jalette E Soleil de minuit, 2011, 48 pages, 9 ans et plus, 19,95 $, couv. rigide Ce documentaire a toutes les apparences d’une bande dessinée : images aux couleurs en aplats, style (proche de celui de Paul Roux), couverture rigide et format BD. Mais en l’ouvrant, on constate la méprise, car il débute sans introduction, avec ses paragraphes serrés, parsemés d’illustrations. Le risque de déception est grand; il faut persévérer pour découvrir les richesses de l’ouvrage dont la table des matières, placée à la fin du livre, nous donne un aperçu. Sur doubles pages, on y traite de l’histoire de l’agriculture au Québec : production de porcs, de poulets, de bovins, de lait, de fromage, de chèvres, de moutons, de grands et petits gibiers, de fourrage, de petits fruits, de légumes. On présente de façon satisfaisante l’acériculture, l’apiculture, la serriculture, la pommiculture, l’aquaculture, l’agroforesterie, et j’en passe. On s’intéresse également à la machinerie (brièvement), aux fermes biologiques, à la biosécurité. Les agricultrices ne sont pas oubliées, ni les efforts de développement durable (diminuer les odeurs, protéger l’eau, conserver les sols en santé, etc.). Les enjeux de l’agriculture du XXIe siècle ainsi que les voies pour y faire carrière terminent l’ouvrage. C’était un défi que de faire le tour d’un sujet à la fois vaste et pointu. Les efforts pour rendre ce documentaire attrayant sont méritoires, même s’ils rivalisent difficilement avec les productions européennes. Toutefois, le sujet (agriculture québécoise) étant absent des répertoires pour ce groupe d’âge, c’est donc une première à saluer et à encourager. L’ouvrage trouvera sa place dans toute bibliothèque soucieuse de fournir de l’information locale, actuelle et de qualité. Gisèle Desroches, consultante en littérature pour la jeunesse 4 Les mammifères A Bobbie Kalman et Kristina Lundblad 5 Les reptiles A Kelley MacAulAy et Bobbie Kalman I Collectif T Marie-Josée Brière C Mini monde vivant E Bayard Canada livres, 2011, 32 pages, 5 à 8 ans, 9,95 $ Les mammifères et Les reptiles visent à donner suffisamment de renseignements aux enfants de cinq à huit ans pour qu’ils puissent décrire brièvement, mais efficacement, les catégories d’animaux qu’ils viennent de découvrir. Ainsi, suivant le même schéma, ils présentent à leurs lecteurs les caractéristiques globales des mammifères et des reptiles — par exemple, le fait que les premiers aient le sang chaud, et les seconds, le sang froid — et s’attardent par la suite aux particularités de leurs sous-catégories : les marsupiaux, les rongeurs, les serpents, les tuataras, etc.

Titre : Documentaires
Revue : Lurelu, Volume 34, numéro 3, hiver 2012, p. 63-68
URI : http://id.erudit.org/iderudit/65589ac

Tous droits réservés © Association Lurelu, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2015