Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Nuit blanche, le magazine du livre

Numéro 126, printemps 2012, p. 5-10

Direction : Suzanne Leclerc (directrice)

Rédaction : Alain Lessard (rédacteur en chef)

Éditeur : Nuit blanche, le magazine du livre

ISSN : 0823-2490 (imprimé)  1923-3191 (numérique)

nb1073421
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Compte rendu

Nouveautés québécoises

Résumé | Extrait

ouveautés québécoises Un monument Difficile de passer à côté des Devins de Margaret Laurence, enfin publié en français aux éditions Alto. Cette véritable fresque de plus de 700 pages, dernier volet du cycle de Manawaka, serait l’oeuvre la plus achevée de l’auteure canadienne-anglaise, récompensée pour ce livre par le Prix du Gouverneur général. Confidences Dans la collection « Papiers collés » des éditions Boréal paraît un superbe texte de l’écrivain anthropologue Serge Bouchard. C’était au temps des mammouths laineux dépeint avec beaucoup de sensibilité, et un peu de nostalgie, l’évolution d’un regard toujours plus fasciné par l’autre. Thriller politique Certains voudront peut-être croire au scénario du premier roman de Jean-Michel David, Voir Québec et mourir (Hurtubise) : en 2014, sur les plaines d’Abraham, le premier ministre du Québec annonce la tenue d’un référendum sur l’indépendance. Les semaines qui suivront seront, disons, on ne peut plus mouvementées. Voix colombienne Antonio Ungar est considéré en Colombie, et même en Amérique du Sud, comme l’une des principales figures de la relève littéraire. Après Les oreilles de loup, roman sur les massacres perpétrés par des paramilitaires colombiens, Les Allusifs publient de lui Trois cercueils blancs, une fiction sur le vol d’identité. Du grand art. La mort d’une mère Fernand Durepos est considéré dans le monde de la poésie comme un auteur extrême, cru, qui n’a en somme pas peur des mots. Ainsi, l’expérience du deuil de la mère nous est-elle livrée dans son dernier recueil, L’arrière-boutique de la beauté (l’Hexagone), dans une écriture d’une rare authenticité et sans fausse pudeur. Twittérature Écrire des histoires ne faisant pas plus et pas moins de 140 caractères est le défi qu’ont relevé avec brio deux auteurs, fondateurs de l’Institut de la twittérature comparée. Ils font paraître à L’instant même le fruit de leurs explorations : Tweet rebelle (@pierrepaulpleau, alias Jean-Yves Fréchette) et Le...

Titre : Nouveautés québécoises
Revue : Nuit blanche, le magazine du livre, Numéro 126, printemps 2012, p. 5-10
URI : http://id.erudit.org/iderudit/66278ac

Tous droits réservés © Nuit blanche, le magazine du livre, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014