Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Québec français

Numéro 166, été 2012, p. 59-63

Littérature et journalisme

Sous la direction de Maude Couture

Littératie médiatique et enseignement du français

Sous la direction de Réal Bergeron et Marie-Christine Beaudry

Direction : Aurélien Boivin (directeur)

Rédaction : Vincent C. Lambert (rédacteur en chef, littérature, langue et société), Réal Bergeron (rédacteur en chef, didactique) et Monique Noël-Gaudreault (rédactrice en chef, didactique)

Éditeur : Les Publications Québec français

ISSN : 0316-2052 (imprimé)  1923-5119 (numérique)

qf1076656
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

 

Mon livret de famille

Lizanne Lafontaine

Professeure agrégée de didactique du français, Université du Québec en Outaouais, campus de Saint-Jérôme

Chantal Boisvert

Enseignante au préscolaire, école Saint-Joseph, Commission scolaire de la Rivière-du-Nord

Chantalle Bergeron

Enseignante au préscolaire, école de la Durantaye, Commission scolaire de la Rivière-du-Nord

Résumé | Extrait

Mon livret de famille par Lizanne Lafontaine*, Chantal Boisvert** et Chantalle Bergeron*** Ce cahier pratique présente comment des enseignantes du préscolaire ont intégré de manière concrète la littératie volet lecture à leur situation d’évaluation-apprentissage (SAÉ) développée dans le cadre de notre projet de recherche1. La littératie est une compétence générale qui permet à tous, dès le plus jeune âge, d’avoir accès au monde extérieur, d’interagir, de communiquer par la lecture, l’écriture, l’oral, le visionnement et la représentation, d’apprendre, de socialiser et d’effectuer des calculs simples, bref, de maîtriser les compétences de base du citoyen de manière contextualisée afin d’être fonctionnel dans la vie quotidienne. La SAÉ2 propose des activités d’évaluation des apprentissages en cours de route et de validation des acquis, tout cela organisé dans une tâche complexe. Elle comprend trois phases : préparation, réalisation et intégration, dans lesquelles sont organisées les activités d’apprentissage et d’évaluation. La phase de préparation présente la mise en situation de la SAÉ, permet aux élèves d’activer leurs connaissances antérieures quant au thème et aux connaissances visées, propose les objectifs du projet, précise la production attendue et donne les consignes de réalisation. La phase de réalisation est davantage centrée sur les activités d’apprentissage à réaliser selon les objectifs de la SAÉ et sur l’accompagnement que l’enseignant fera auprès de ses élèves. Elle prévoit des moments de rétroaction et d’objectivation après chacune des activités d’apprentissage ainsi qu’une ou des évaluations en cours d’apprentissage. La phase d’intégration prévoit des activités qui permettront aux élèves de faire une synthèse de leurs apprentissages et de transférer leurs connaissances et les compétences développées, et propose une évaluation finale des apprentissages. C’est aussi le moment de revenir sur la satisfaction des élèves quant au projet réalisé. Le thème abordé dans la SAÉ est la famille. Les objectifs sont d’amener les enfants à prendre conscience des activités qu’ils font en famille et de se familiariser avec ce vocabulaire. Les parents, pour leur part, sont fortement mis à contribution afin de fournir à leur enfant des photos et des anecdotes. Tout cela est fait afin que les élèves réalisent un livret présentant leur famille. En fin de projet, ils iront lire ce livret à leurs pairs ainsi qu’à des élèves de 3e cycle. On voit donc l’intégration de la littératie par la corrélation entre le quotidien de l’enfant et la lecture d’un autre médium, des photos, et entre l’oral et la lecture par l’entremise des anecdotes familiales. L’élément déclencheur de la SAÉ est la lecture partagée de l’album grand format Boucle d’or et les trois ours3. Une causerie est ensuite amorcée afin de discuter des particularités de sa propre famille. Pour intégrer de manière concrète la littératie à la SAÉ, les enseignantes ont préparé des activités visant d’abord à comprendre les concepts de petit-moyen-grand. Ces activités sont des associations avec les membres de la famille de l’enfant, le classement de divers vêtements et d’objets qui appartiennent aux enfants et qui se trouvent dans le coin maison de la classe, le regroupement des enfants selon leur grandeur, le regroupement des enfants devant le tableau blanc interactif (TBI) selon le classement affiché à l’écran et la comparaison de la grandeur d’objets dans la classe. Les élèves doivent aussi dessiner leur famille et faire une enquête en famille au sujet de leur histoire. En somme, divers moyens concrets en littératie sont mis de l’avant dans cette SAÉ afin de partir de la vie quotidienne des enfants pour, d’une part, lire un album en grand groupe et, d’autre part, rendre les activités de classe prévues plus signifiantes puisque les objets utilisés proviennent, en partie, de leur quotidien. Cycle visé : préscolaire Compétences transversales4 • Ordre personnel et social : communiquer de façon appropriée • Ordre intellectuel : exploiter l’information, résoudre des problèmes Domaines généraux de formation • Vivre ensemble et citoyenneté • Santé et bien-être Connaissances à évaluer selon le programme de formation en éducation préscolaire (PFEQ, p.

Auteurs : Lizanne Lafontaine, Chantal Boisvert et Chantalle Bergeron
Titre : Mon livret de famille
Revue : Québec français, Numéro 166, été 2012, p. 59-63
URI : http://id.erudit.org/iderudit/67273ac

Tous droits réservés © Les Publications Québec français, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016