Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Québec français

Numéro 165, printemps 2012, p. 75-76

Imaginer l’Apocalypse

Sous la direction de Aurélien Boivin et Vincent C. Lambert

Les productions orales et écrites

Sous la direction de Nancy Allen et Raphaël Riente

Direction : Aurélien Boivin (directeur)

Rédaction : Isabelle L'Italien-Savard (rédactrice en chef, littérature, langue et société), Vincent C. Lambert (rédacteur en chef, littérature, langue et société), Réal Bergeron (rédacteur en chef, didactique) et Monique Noël-Gaudreault (rédactrice en chef, didactique)

Éditeur : Les Publications Québec français

ISSN : 0316-2052 (imprimé)  1923-5119 (numérique)

qf1076656
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Des souris et des jeunes. Les pratiques relationnelles et culturelles des ados sur Internet

Pascal Lardellier

Professeur à l’Université de Bourgogne (Dijon, France)

Auteur (Amazon.fr)

Résumé | Extrait

Des souris et des jeunes. Les pratiques relationnelles et culturelles des ados sur Internet Par Pascal Lardellier* Depuis quelques années, les études1 consacrées aux pratiques numériques des adolescents2, et aux usages relationnels qu’ils font des TIC, se succèdent dans le champ académique. Nous avons essayé d’y apporter une contribution avec « Le pouce et la souris. Enquête sur la culture numérique des ados3 ». Ces ados constituent un échantillon de choix pour le sociologue et le chercheur en SIC (sciences de l’information et de la communication). Et pour cause : ils développent, via les TIC (ordinateurs, téléphones portables…), des pratiques particulières d’expression, de sociabilité, d’accès aux loisirs et aux produits culturels. Le prisme adolescent offre en tout cas une vue synoptique privilégiée – et peut-être prospective – à la sociologie des usages des TIC. Des biais existent, certes. Ces jeunes, de par leur « technophagie », produisent un effet de loupe, en même temps que leurs pratiques numériques constituent un miroir déformant. Mais le fait est que la question des modalités du « faire lien » trouve là matière à renouveler ses interrogations. Car les TIC doivent d’abord être considérés comme des « dispositifs sociotechniques ». À ce titre, ils sont porteurs d’une dynamique d’organisation sociale à chercher autant dans leurs spécificités techniques que dans les motivations et stratégies de « ceux qui y viennent ». Procédons à une petite revue de détail. Une lecture croisée de ces études confirme d’abord un taux d’équipement bien au-dessus de la moyenne nationale chez les 13-18 ans. D’ailleurs, l’âge du « primo-équipement » en téléphonie décroît d’année en année. Et l’acquisition du « premier mobile » (souvent un cadeau aussi symbolique que fonctionnel) est vécue comme un rite marquant le passage entre l’enfance et l’adolescence, l’âge de la conquête des autonomies, celui qui va permettre le lien permanent (quoique régulé) avec le cercle des proches ;...

Auteur : Pascal Lardellier
Titre : Des souris et des jeunes. Les pratiques relationnelles et culturelles des ados sur Internet
Revue : Québec français, Numéro 165, printemps 2012, p. 75-76
URI : http://id.erudit.org/iderudit/66469ac

Tous droits réservés © Les Publications Québec français, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014