Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Relations

Numéro 754, janvier-février 2012, p. 32-34

L’Amérique latine : boussole pour les temps présents

Direction : Élisabeth Garant (directrice)

Rédaction : Jean-Claude Ravet (rédacteur en chef), Catherine Caron (rédactrice en chef adjointe) et Amélie Descheneau-Guay (secrétaire de rédaction)

Éditeur : Centre justice et foi

ISSN : 0034-3781 (imprimé)  1929-3097 (numérique)

rel049
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Connexion (abonné individuel)

Article

Pour une spiritualité de l’action solidaire

Lise Baroni Dansereau

Yvonne Bergeron

Résumé | Extrait

Pour une spiritualité de l’action solidaire À partir de l’ouvrage collectif L’utopie de la solidarité au Québec. Contribution de la mouvance sociale chrétienne (Éd. Paulines, 2011), s’esquisse une spiritualité à même de nourrir ceux et celles qui sont engagés aux côtés des laissés-pour-compte. Lise Baroni Dansereau et Yvonne Bergeron1 Pour nous, militantes et militants chrétiens des années 1970-1980, spiritualité et engagement social ne se conjuguaient pas ensemble. La spiritualité était perçue comme subjective, intimiste et confortable, et l’engagement social comme objectif, altruiste, combatif. Nous les renvoyions allègrement dos à dos. Mais au cours de la dernière décennie, l’essoufflement de la militance, d’un côté, et des quêtes de sens tout à fait inédites, de l’autre, ont provoqué un certain nombre de questions troublantes. Se pourrait-il que la difficile bataille pour un autre monde et la paix du coeur et de l’âme puissent être recherchées conjointement? Serait-il possible de mener des luttes pour un monde différent et, en même temps, de cultiver une harmonie intérieure profonde? Une médiation spirituelle significative serait-elle apte à servir une courageuse colère, l’indignation et la rage ressenties face à un ordre social injuste? Plusieurs parmi nous trouvaient dans la théologie et la spiritualité de la libération latino-américaines une interprétation signifiante pour nos engagements. Nous n’avons cependant pas réussi à les adapter à notre réalité québécoise, malgré d’importantes complicités. Mais il se pourrait bien qu’une telle connivence nous conduise à découvrir la spiritualité qui habite nos propres pratiques. C’est d’ailleurs le goût de vérifier cette intuition qui a suscité, chez nos collègues Michel Beaudin, Céline Beaulieu, Guy Côté et nous, la décision de poursuivre la recherche. Cette quête a donné naissance à l’ouvrage collectif L’utopie de la solidarité au Québec. Contribution de la mouvance sociale chrétienne. Montée d’une...

Auteurs : Lise Baroni Dansereau et Yvonne Bergeron
Titre : Pour une spiritualité de l’action solidaire
Revue : Relations, Numéro 754, janvier-février 2012, p. 32-34
URI : http://id.erudit.org/iderudit/67080ac

Tous droits réservés © Relations, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014