Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Anthropologie et Sociétés

Volume 30, numéro 2, 2006, p. 175-197

Mise en public de la culture / Public Culture / Divulgación de la cultura

Sous la direction de Bob White

Direction : Francine Saillant (directrice)

Éditeur : Département d'anthropologie de l'Université Laval

ISSN : 0702-8997 (imprimé)  1703-7921 (numérique)

DOI : 10.7202/014119ar

as
< PrécédentSuivant >
Article

The « French Touch »Le hip-hop au filtre de l’universalisme républicain

Virginie Milliot

Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative

21 allée de l’Université

92023 Nanterre cedex

France

Résumé

Cet article propose une analyse ethnologique des appropriations françaises du hip-hop. Il s’attelle dans une première partie à repérer les mécanismes du « branchement » initial entre une forme symbolique médiatique et un « contexte » spécifique, afin d’analyser les logiques de la re-production contemporaine du local. Ayant souligné l’importance des réseaux de l’État culturel dans la cristallisation de la version française de ce mouvement, il analyse dans une seconde partie les transformations ultérieures de la danse hip-hop dans son passage de la « rue » à la scène, stimulé par une politique dite « d’intégration par la culture ». La fabrique de l’universalité artistique dans les espaces culturels légitimes induisit de nouvelles normes esthétiques dont nous analysons les implications sociales. Dans un double mouvement de relocalisation puis d’universalisation, nous analysons comment ce mouvement a progressivement été intégré au patrimoine culturel français.

Mots-clefs : Milliot, hip-hop, indigénisation, politique culturelle, universalisation, France

Abstract

The “French Touch”

Hip-hop through the republican universalism

This article develops an ethnologic analysis of the French appropriations of the hip-hop. It buckles down, in a first part, to spot out the mechanisms of the connection between a media symbolic form and a specific context, in order to analyze the logics of the contemporary reproduction of the “local”. Having pointed out the importance of the Cultural State networks in the crystallization of the French version of this movement, it analyzes in a second part the further transformation of the dance into its evolution from the “street” to the stage, initiated by a cultural policy. The making of the artistic universality in legitimate cultural places led to new aesthetic norms of which we analyze the social implications. In a double evolution, first of re-localization, then of universalization, we analyze how this movement has slowly been fully integrated into the French cultural heritage.

Key words: Milliot, hip-hop, indigenization, cultural policy, universalization, France

Resumen

The French Touch

El hip-hop al filtro del universalismo republicano

Este artículo propone un análisis etnológico de las apropiaciones francesas del hip-hop. La primera parte se consagra a localizar los mecanismos de la « conexión » inicial entre una forma simbólica mediática y un « contexto » especifico, con el fin de analizar las lógicas de la reproducción contemporánea de lo local. En la segunda parte, después de haber subrayado la importancia de las redes del Estado cultural en la cristalización de la versión francesa de dicho movimiento, se analizan las transformaciones ulteriores de la danza hip-hop en su paso de la « calle » a la escena, gracias al estímulo de una política llamada « de integración por la cultura ». La fábrica de la universalidad artística en los espacios culturales legítimos induce nuevas normas estéticas cuyas implicaciones sociales analizamos. En un movimiento doble de re-localización y de universalización, analizamos cómo dicho movimiento ha sido integrado progresivamente al patrimonio cultural francés.

Palabras clave: Milliot, hip-hop, indigenización, política cultural, universalización, Francia

Auteur : Virginie Milliot
Titre : The « French Touch » : le hip-hop au filtre de l’universalisme républicain
Revue : Anthropologie et Sociétés, Volume 30, numéro 2, 2006, p. 175-197
URI : http://id.erudit.org/iderudit/014119ar
DOI : 10.7202/014119ar

Tous droits réservés © Anthropologie et Sociétés, Université Laval, 2006

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016