Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Anthropologie et Sociétés

Volume 39, numéro 1-2, 2015, p. 37-59

Liaisons animales : question d'affects

Sous la direction de Frédéric Laugrand, Michèle Cros et Julien Bondaz

Connecting with Animals : the Dynamics of Affects

Vínculos con los animales : cuestiones de afecto

Direction : Frédéric Laugrand (directeur)

Éditeur : Département d’anthropologie de l’Université Laval

ISSN : 0702-8997 (imprimé)  1703-7921 (numérique)

DOI : 10.7202/1030838ar

as
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Pour abonner votre institution : erudit-abonnements@umontreal.ca.
En cas de problème d’accès : erudit@umontreal.ca.

Connexion (abonné individuel)

Article

Bêtes de terrainSavoirs et affects dans l’invention de l’ethnozoologie

Julien Bondaz

CREA – Centre de recherches et d’études anthropologiques, Faculté d’anthropologie, de sociologie et de science politique, Université Lumière–Lyon 2, 5, avenue Pierre Mendès-France, 69676 Bron Cedex, France

j.bondaz@univ-lyon2.fr

Résumé

L’invention de l’ethnozoologie en Afrique de l’Ouest entre 1928 et 1960, à une période où l’ethnologie française se professionnalise et où de nouvelles méthodologies d’enquête de terrain sont mises en place, donne à voir la construction de savoirs inédits, à la croisée de l’ethnologie et de la zoologie. Les ethnologues africanistes de l’époque, et Marcel Griaule en premier lieu, entretiennent des relations variées et souvent privilégiées avec les animaux. Une certaine fascination pour la faune africaine joue à coup sûr un rôle dans l’intérêt scientifique que ces ethnologues développent pour les savoirs zoologiques locaux. Décrire les manières de faire de l’ethnozoologie oblige ainsi à tenir compte des manières dont les ethnologues sont affectés par les animaux concernés, à travers le goût qu’ils entretiennent pour la chasse, leurs pratiques de collecte et de capture, ou encore leurs gestes d’attachement.

Mots clés : Bondaz, ethnozoologie, ethnographie, zoologie, Afrique, Marcel Griaule, chasse

Abstract

Beasts of Field

Knowledge and Affects in the Invention of Ethnozoology

The invention of ethnozoology in West Africa between 1928 and 1960, at a time when French ethnology is professionalized and where new methodologies of fieldwork are put in place, shows the construction of unpublished knowledge, at the crossroads of ethnology and zoology. The Africanist ethnologists of the time, Marcel Griaule in the first place, have varied and often privileged relationships with animals. A certain fascination for African wildlife certainly plays a role in the scientific interest that these ethnologists develop for local zoological knowledge. To describe the ways of doing ethnozoology thus requires to take into account the ways in which ethnologists are affected by the animals concerned, through the pleasure that they maintain for hunting, their collection and capture practices or even their gestures of attachment.

Keywords: Bondaz, Ethnozoology, Ethnography, Zoology, Africa, Marcel Griaule, Hunting

Resumen

Animales en el trabajo de campo

conocimientos y sentimientos en la invención de la etnozoología

La creación de la etnozoología en África del oeste entre 1928 y 1960, en un periodo durante el cual la etnología francesa se profesionalizaba y se ponían en práctica nuevas metodologías de investigación de campo, permite ver la construcción de conocimientos inéditos, entre etnología y zoología. Los etnólogos africanistas de la época, Marcel Griaule en primer lugar, mantienen relaciones diversas y con frecuencia privilegiadas con los animales. Cierta fascinación por la fauna africana seguramente juega un rol en el interés científico que esos etnólogos desarrollan por los conocimientos zoológicos locales. Describir los procedimientos de la etnozoología nos obliga a tomar en cuenta las formas en que los etnólogos fueron afectados por los animales concernidos, a través del gusto que tienen por la cacería, sus maneras de acopio, de captura, e incluso sus gestos de apego.

Palabras clave: Bondaz, Etnozoología, etnografía, zoología, África, Marcel Griaule, caza

Auteur : Julien Bondaz
Titre : Bêtes de terrain : savoirs et affects dans l’invention de l’ethnozoologie
Revue : Anthropologie et Sociétés, Volume 39, numéro 1-2, 2015, p. 37-59
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1030838ar
DOI : 10.7202/1030838ar

Tous droits réservés © Anthropologie et Sociétés, Université Laval, 2015

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016