Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Anthropologie et Sociétés

Volume 39, numéro 1-2, 2015, p. 313-328

Liaisons animales : question d'affects

Sous la direction de Frédéric Laugrand, Michèle Cros et Julien Bondaz

Connecting with Animals : the Dynamics of Affects

Vínculos con los animales : cuestiones de afecto

Direction : Frédéric Laugrand (directeur)

Éditeur : Département d’anthropologie de l’Université Laval

ISSN : 0702-8997 (imprimé)  1703-7921 (numérique)

DOI : 10.7202/1030851ar

as
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Pour abonner votre institution : erudit-abonnements@umontreal.ca.
En cas de problème d’accès : erudit@umontreal.ca.

Connexion (abonné individuel)

Article

L'exotisme et le fruit de l'imaginationLe-durian-qui-partage-l’humanité-en-deux

Léo Mariani

Laboratoire d’anthropologie sociale et culturelle, F.R.S.-FNRS/Université de Liège, 7, boulevard du Rectorat, B. 31, 4000 Liège, Belgique

leo.mariani@ulg.ac.be

Résumé

Il est ici question du durian, un fruit particulièrement prisé en Asie du Sud-Est mais dont l’odeur fait l’objet de descriptions pour le moins univoques de la part des Occidentaux (odeur de cadavre, odeur de putréfaction, etc.). Comme l’observe l’anthropologue Jacques Dournes, c’est un fait bien établi que le durian « partage l’humanité en deux ». Plutôt que d’expliquer cette différence, comme il est d’usage, par l’existence d’un « long apprentissage culturel », je m’attache à replacer dans cet article le-durian-qui-partage-l’humanité-en-deux dans le jeu beaucoup plus complexe de rapports tout à la fois culturels, sociaux, cognitifs et historiques qui le font advenir.

Mots clés : Mariani, Durian, ontologie naturaliste, expérience sensorielle, olfaction, altérité, Asie

Abstract

Exotism and Fruit of Imagination

The-Durian-that-Divides-Humanity-into-Two

This article deals with the durian, a fruit which is particularly popular throughout South-East Asia but whose smell is unequivocally compared by Westerners to this of corpses, putrefaction and so on. As the anthropologist Jacques Dournes observes, it is well established that the durian divides humanity into two. Instead of explaining this opposition through the existence of a « long cultural learning », I replace the-durian-that-divides-humanity-into-two at the core of a complex cultural, historical, social and cognitive set of relationships which makes it happen.

Keywords: Mariani, Durian, Naturalist Ontology, Sensory Experience, Olfaction, Alterity, Asia

Resumen

El exotismo y el fruto de la imaginación

El-durión-que-divide-la-humanidad-en-dos

Lo que aquí nos ocupa es el durión, una fruta particularmente apreciada en Asia sudoriental, cuyo aroma ha sido objeto de descripciones por lo menos univocas de la parte de los occidentales (olor a cadáver, olor de putrefacción, etc.). Como lo observa el antropólogo Jacques Dournes, es un hecho bien establecido que el durión « divide la humanidad en dos ». Más que explicar esta diferencia, como normalmente se hace, debido a la existencia de un « largo aprendizaje cultural », yo me dedico a situar en este artículo el-durión-que-divide-la-humanidad-en-dos, en un juego mucho más complejo de relaciones tanto culturales, sociales, cognitivas e históricas que provocan que advenga.

Palabras clave: Mariani, Durión, ontología naturalista, experiencia sensorial, olfato, alteridad, Asia

Auteur : Léo Mariani
Titre : L'exotisme et le fruit de l'imagination : le-durian-qui-partage-l’humanité-en-deux
Revue : Anthropologie et Sociétés, Volume 39, numéro 1-2, 2015, p. 313-328
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1030851ar
DOI : 10.7202/1030851ar

Tous droits réservés © Anthropologie et Sociétés, Université Laval, 2015

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016