Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Circuit : musiques contemporaines

Volume 17, numéro 2, 2007, p. 107-120

Plein sud : Avant-gardes musicales en Amérique latine au xxe siècle

Rédaction : Jonathan Goldman (rédacteur en chef)

Éditeur : Les Presses de l'Université de Montréal

ISSN : 1183-1693 (imprimé)  1488-9692 (numérique)

DOI : 10.7202/016844ar

circuit
< PrécédentSuivant >
Article

Layers of Illusions: John Rea’s Hommage à Vasarely

James Galaty

Abstract

Can lines be heard? Curves? Trajectories? Shapes? These are the questions Canadian composer John Rea asks us in his Hommage à Vasarely (1976), inspired by the work of the Op-Art painter Victor Vasarely. Rea’s work attempts to transfer into sound the ‘optical kinetic’ illusions of movement, bending, and twisting that Vasarely projected onto two dimensions. The lines, shapes, and patterns embedded in the music are best illustrated through score excerpts, pitch-reduction examples and charts schematically displaying the use of the orchestra. Through an understanding of how Rea transfers these geometric patterns and motions into sound, a deeper appreciation of the work, and of the composer, is gained.

Résumé

Degrés d’illusions : Hommage à Vasarely de John Rea

Peut-on entendre des lignes? des courbes? des trajectoires? des formes? Ce sont les questions que nous pose le compositeur canadien John Rea dans son Hommage à Vasarely (1976), inspiré des oeuvres du peintre Victor Vasarely s’inscrivant dans le courant Op Art. L’oeuvre de Rea tente de transférer sous la forme du son les illusions d’ « optique cinétique » de mouvement, de torsion et de contorsion que Vasarely projette en deux dimensions. Les lignes, formes et patterns incarnés dans la musique sont illustrés par des extraits de la partition, des exemples de réduction de hauteurs et des tableaux représentant schématiquement l’usage de l’orchestre. À travers une compréhension de la façon dont Rea transfère ces formes géométriques et ces mouvements sous la forme sonore, l’auteur amène une appréciation profonde de l’oeuvre et de son compositeur.

Auteur : James Galaty
Titre : Layers of Illusions: John Rea’s Hommage à Vasarely
Revue : Circuit : musiques contemporaines, Volume 17, numéro 2, 2007, p. 107-120
URI : http://id.erudit.org/iderudit/016844ar
DOI : 10.7202/016844ar

Tous droits réservés © Les Presses de l'Université de Montréal, 2007

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014