Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Criminologie

Volume 44, numéro 2, automne 2011, p. 251-278

Les droits des victimes dans un contexte international

Sous la direction de Jo-Anne Wemmers

Direction : Dianne Casoni (directrice)

Rédaction : Adriana Pacheco (rédactrice en chef)

Éditeur : Les Presses de l’Université de Montréal

ISSN : 0316-0041 (imprimé)  1492-1367 (numérique)

DOI : 10.7202/1005799ar

crimino
< PrécédentSuivant >
Article

Modèle interactif du risque suicidaire chez les jeunes contrevenants

Catherine Laurier

Chercheure, Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire

Professeure associée, École de criminologie, Université de Montréal

Centre de recherche sur le suicide et l’euthanasie (Crise)

catherine.laurier@cjm-iu.qc.ca

François Chagnon

Professeur, Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Centre de recherche sur le suicide et l’euthanasie (Crise)

Chaire d’étude CJM-IU sur l’application des connaissances dans le domaine des jeunes et des familles en difficulté

chagnon.francois@uqam.ca

Résumé

Bien que l’on observe une diminution marquée de la mortalité par suicide chez les jeunes au cours des dernières années, le suicide représente la deuxième cause de mortalité chez les 15-19 ans et la première chez les 20-34 ans. Les délinquants juvéniles constituent un groupe à risque accru de comportements suicidaires, mais les facteurs de risque chez cette population sont encore peu étudiés. Cet article présente les principaux facteurs de risque et de protection associés au risque suicidaire chez les jeunes contrevenants en les intégrant dans un modèle interactif. Parmi les facteurs pris en compte dans le modèle se trouvent les facteurs liés aux événements de vie, les facteurs individuels (psychopathologie, consommation de substances psychotropes et/ou d’alcool, caractéristiques individuelles et de personnalité), les facteurs sociaux (famille, réseau social) et les facteurs résidentiels (milieu de vie et voisinage, école, milieu résidentiel pour jeunes contrevenants). Afin d’appuyer le modèle interactif présenté, le cas d’un adolescent jeune contrevenant, Olivier, est exposé.

Mots clés : Suicide, adolescents, tentative de suicide, idéations suicidaires, jeunes contrevenants, modèle conceptuel, facteurs de risque

Abstract

Although a marked decrease is observed in recent years, suicide is the second cause of mortality for 15-19 year olds, and the first cause for 20-34 year olds. Juvenile offenders have a higher risk of suicidal behaviours, but risk factors in this population are not well studied. This paper presents the principal risk and protection factors associated with juvenile offender suicide risk by integrating them in an interactive model. Among the factors taken into account in the model are factors related to life events, individual factors (psychopathology, substance abuse, individual and personality characteristics), social factors (family, social network) and living factors (life environment and neighbourhood, school, residential facilities for young offenders). The case study of a teenage young offender – Olivier – is presented in order to support the interactive model.

Key words: Suicide, adolescent, suicide attempt, suicide ideation, young offender, conceptual model, risk factor

Resumen

Aunque ha disminuido considerablemente en años recientes, el suicidio es la segunda causa de mortalidad para la población de 15 a 19 años y la primera en la de 20 a 34 años. A pesar de que la delincuencia es un factor de riesgo de suicidio adicional entre los jóvenes, los estudios al respecto son todavía escasos. Este artículo presenta los principales factores de riesgo y de protección asociados al suicidio entre los jóvenes infractores, integrando dichos factores en un modelo interactivo. Entre los factores tomados en cuenta en el modelo tenemos los ligados a eventos de sus vidas, los individuales (psicopatología, consumo de sustancias psicotrópicas o alcohol, características individuales y de personalidad), y factores sociales (familia, red social) y los factores residenciales (medio de vida y vecindario, escuela, medio residencial para jóvenes infractores). Se presenta también el caso de Olivier, joven infractor, con el fin de ilustrar el funcionamiento del modelo interactivo.

Palabras clave: Suicidio, adolescentes, tentativa de suicidio, ideas suicidas, jóvenes infractores, modelo conceptual, factores de riesgo

Auteurs : Catherine Laurier et François Chagnon
Titre : Modèle interactif du risque suicidaire chez les jeunes contrevenants
Revue : Criminologie, Volume 44, numéro 2, automne 2011, p. 251-278
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1005799ar
DOI : 10.7202/1005799ar

Tous droits réservés © Les Presses de l’Université de Montréal, 2011

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014