Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Enfances, Familles, Générations

Numéro 12, printemps 2010, p. 1-23

L’enfant et la ville

Sous la direction de Marie-Soleil Cloutier et Juan Torres

Direction : Hélène Belleau (directrice)

Éditeur : INRS-UCS

ISSN : 1708-6310 (numérique)

DOI : 10.7202/044390ar

efg
< PrécédentSuivant >
Article

Offrir aux adolescents des banlieues des expériences d’habitat positives dans leur quartier

Benjamin A. Shirtcliff

Université de la Nouvelle-Orléans

bashirtc@uno.edu

Résumé

La population d’adolescents habitant les milieux suburbains est très importante. Cette réalité est cependant encore trop récente pour être prise en compte par les praticiens de l’aménagement, ce qui expliquerait pourquoi l’environnement physique des adolescents est rarement conçu pour répondre à leurs besoins. Le présent article traite des besoins fondamentaux des adolescents vivant en banlieue et suggère aux concepteurs des moyens d’améliorer leur qualité de vie en créant des lieux de repli dans leur quartier. Les valeurs et besoins particuliers des adolescents serviront à évaluer la qualité des espaces ouverts suburbains. Nous nous intéresserons essentiellement à l’environnement physique, en nous appuyant sur des études dans les domaines de la psychologie, de la sociologie, de la psychologie de l’environnement ainsi que sur l’histoire des transformations urbaines et sur les théories et pratiques en architecture de paysage. Une étude de cas portant sur un projet inspiré du nouvel urbanisme servira de fondement critique et permettra l’examen des espaces ouverts à la lumière des critères issus de la littérature.

Mots clés : Phénoménologie, adolescent banlieusard, affordance, paysage thérapeutique/espace de « bien-être », psychologie de l’environnement

Abstract

The population of adolescents living in suburban environments over urban environments is pervasive and yet remains a relatively new construct for the design professions to consider—presenting a gap in how the physical environment is designed to meet their needs. This paper discusses the basic needs of suburban adolescents and suggests how designers can improve their quality of life by creating places of retreat within their neighborhood. Values and needs specific to suburban adolescents are used to assess the quality of suburban open spaces. The focus of this paper is on the physical environment, with background supported by studies from the fields of psychology, sociology, and environmental psychology, history of urban change, and theory and practice in landscape architecture. A case study of a New Urbanism development serves as the critical basis from which real open spaces are reviewed in light of criteria drawn from the literature.

Auteur : Benjamin A. Shirtcliff
Titre : Offrir aux adolescents des banlieues des expériences d’habitat positives dans leur quartier
Revue : Enfances, Familles, Générations, Numéro 12, printemps 2010, p. 1-23
URI : http://id.erudit.org/iderudit/044390ar
DOI : 10.7202/044390ar

Tous droits réservés © INRS-UCS, 2010

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014