Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
alert

Avis d’interruption de service du 11 au 12 juillet 2016 L’accès à la plateforme et à tous les services web d’Érudit sera interrompu du lundi 11 juillet 2016 à minuit (UTC-4) au mardi 12 juillet à minuit (UTC-4) inclusivement dû à une importante opération technique (migration des services sur de nouveaux serveurs). La migration des services durant toute la semaine, des perturbations pourraient par ailleurs survenir du 13 au 15 juillet. Le retour à la normale est prévu pour le lundi 18 juillet. Veuillez nous excuser pour les inconvénients causés.

FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 19, numéro 1, 1988, p. 57-80

Direction : Gérard Hervouet (directeur) et J. Maurice Arbour (directeur adjoint)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/702292ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Le néo-réalisme ou la formulation du paradigme hégémonique en relations internationales

Jean-François Rioux

Ernie Keenes

Gregg Légaré

Abstract

Neo-Realism or a Redefinition of the Hegemony Paradigm in International Relations

This article provides an analytical framework which we employ to examine the 'interparadigm debate' currently underway in the field of international relations. Arguing that this debate is more significant than the previous 'grand debates' in the field because it is simultaneously fought on the terrains of ontology, epistemology and values, we use these categories to examine the central propositions of the major paradigms of international relations. We argue that the interparadigm debate is a series of attacks on realism from the other perspectives, which neo-realists attempt to counter by a reconstruction of realism through the appropriation and reinterpretation of concepts and arguments used by its main critics. The refurbishment of realism corresponds to an attempt at maintaining the intellectual hegemony of the paradigm on the teaching and practice of world politics. We think that the hegemonic synthesis under the auspices of realism is not desirable and constitutes a retrograde move which ought to be resisted by scholars seeking a more relevant and less 'americanized' discipline of international relations.

Auteurs : Jean-François Rioux, Ernie Keenes et Gregg Légaré
Titre : Le néo-réalisme ou la formulation du paradigme hégémonique en relations internationales
Revue : Études internationales, Volume 19, numéro 1, 1988, p. 57-80
URI : http://id.erudit.org/iderudit/702292ar
DOI : 10.7202/702292ar

Tous droits réservés © Études internationales, 1988

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016