Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 29, numéro 4, 1998, p. 909-937

Direction : Ivan Bernier (codirecteur) et Louis Bélanger (codirecteur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/703959ar

ei
< PrécédentSuivant >
Note

Analyse critique de la mondialisation: tendances et doctrine (Note)

Louicius Michel

Zhan Su

Résumé

Cet article examine le fondement du discours sur la mondialisation pour en dégager les significations latentes. Les principales perspectives de la mondialisation suggèrent des tendances sociohistoriques qui sont analysées à travers quatre courants théoriques. Notre acception des phénomènes en cause propose un courant historique dont l'objet est d'étudier la tendance qui considère la mondialisation en termes d'accumulation périodique des flux d'échanges économiques internationaux autour d'objets sans cesse renouvelés. Le courant libéral interprète le sens de la nouvelle dynamique managériale qui héberge les interactions des entreprises et de l'État. Le courant sociologique analyse la sociogenèse des phénomènes de nature économique des deux courants précédents pour les situer en aval de la réflexivité individuelle et collective de l'agent. Enfin, notre démarche de théorisation comporte un courant critique qui évalue la portée du discours résultant des autres courants pour en relativiser la trop grande propension à la normalisation. Nous proposons finalement un cadre doctrinal permettant de centrer l'analyse des débats soulevés à partir de deux doctrines philosophiques et de deux attitudes pratiques.

Abstract

The purpose of this article is to analyse the ideological foundations underlying present day globalization discourse and to shed light on some of their latent meanings. The main perspectives of globalization suggest certain sociohistorical tendencies which mil be analysed by way of four theoretical frameworks. Our own acceptation of globalizing phenomena proposes an historical perspective whose objective has been the analysis of a tendency which considers globalization in terms of the recurring accumulation of international economic exchange flow centered around constantly renewed goods. The liberal current focuses on, and seeks to interpret the meaning of novel managerial dynamics in which are lodged interactions between business and the State. The sociological perspective is concerned with the social beginnings of the economic phenomena subsumed in the two preceding trends in order to situate them as a consequence of the agent's individual and collective reflexive processes. Finally, our theorizing process includes a critical dimension which means to evaluate the scope attained by globalization discourse as affected by other thought currents and seeks to relativize its already excessive propensity to create norms. In the end we propose a framework allowing for the centering of the analysis of these debates stemming first from two philosophical doctrines, and second, from two more pragmatic attitudes.

Auteurs : Louicius Michel et Zhan Su
Titre : Analyse critique de la mondialisation: tendances et doctrine (Note)
Revue : Études internationales, Volume 29, numéro 4, 1998, p. 909-937
URI : http://id.erudit.org/iderudit/703959ar
DOI : 10.7202/703959ar

Tous droits réservés © Études internationales, 1998

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014