Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 30, numéro 1, 1999, p. 45-66

La politique extérieure du Japon : au-delà du réalisme ?

Sous la direction de Jean-Marie Bouissou

Direction : Ivan Bernier (codirecteur) et Louis Bélanger (codirecteur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/703992ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Le discours politique des relations économiques nippo-américaines

Kawasaki Tsuyoshi

Résumé

Le but de cet article est de résoudre un paradoxe mis à jour par le célèbre économiste japonais Ryutaro Komiya. Comment se fait-il qu'un grand nombre de Japonais lors des deux récentes négociations américano-japonaises sur le commerce ont accepté la validité de la thèse voulant que le déséquilibre commercial entre le Japon et les États-Unis soit causé par le caractère hermétique du marché japonais et ce, en dépit du fait que de nombreux économistes ont souligné que cette thèse est fausse. Cet article démontre que l'argumentation des économistes ne persuade pas parce qu'elle ne traite pas du caractère politique des relations commerciales américano-japonaises ; alors que le discours américain fait référence à cette dimension de la relation. De plus, des deux argumentations contenues dans le discours américain, l'argumentation fondée sur le transnationalisme persuada plus les Japonais que celle fondée sur le mercantilisme

Abstract

This paper solves a puzzle identified by Ryutaro Komiya, a famous Japanese economist: During the two recent Japanese-American negotiations, why did a great many Japanese accept as legitimate the argument made by the American administrations that the root cause of Japanese-American trade imbalances lay in Japan's closed market, when many academic economists pointed out that such an argument was a fallacy ? This paper concludes that the economists' arguments lacked persuasive power because they did not articulate the political nature of Japanese-American economic relations, whereas the American arguments did. Between the two arguments that Americans presented, furthermore, the transnationalist discourse, compared with the mercantilist discourse, was more effective in persuading the Japanese.

Auteur : Kawasaki Tsuyoshi
Titre : Le discours politique des relations économiques nippo-américaines
Revue : Études internationales, Volume 30, numéro 1, 1999, p. 45-66
URI : http://id.erudit.org/iderudit/703992ar
DOI : 10.7202/703992ar

Tous droits réservés © Études internationales, 1999

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014