Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 30, numéro 3, 1999, p. 521-545

Direction : Louis Bélanger (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/704055ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Rupture ou équilibre: les options de la Realpolitik française face à l'Autriche-Hongrie lors de la Première Guerre mondiale

Dany Deschênes

Résumé

À la fin de la Première Guerre mondiale, l'Autriche-Hongrie cesse d'exister. La France développe deux politiques possibles face à l'Autriche-Hongrie: celle de sa disparition ou celle de son maintien sous une forme rénovée. À la lecture des deux mémorandums du Quai d'Orsay de novembre 1917 et de mars 1918, la France semble favorable à la renaissance de la Pologne et à la création de la Tchécoslovaquie. File mise aussi sur la formation d'une « Grande Roumanie » pour former une barrière antigermanique. D'autres facteurs vont aussi influencer la politique française, principalement l'entrée en guerre des États-Unis et les conséquences de la déclaration Czernin. Cependant, l'analyse des discussions Armand/Revertera met en évidence une autre politique possible : celle du maintien de l'Autriche-Hongrie comme contrepoids à l'Allemagne. La France va même tenter, par des manoeuvres diplomatiques à la fin de la guerre, de sauver la monarchie danubienne par l'entremise du nouvel ambassadeur français à Berne, Paul Dutasta.

Abstract

At the end of the First World War, Austria-Hungary has stopped existing. France developed two possible politics facing Austria-Hungary : either its disappearance or its keeping up under a new form. As mentioned in the two Quai d'Orsay memorandums, November 1917 and March 1918, France seems to be favourable to Roland revival and Czecho-Slovakia creation. France also relies on a « Great Romania » formation to create an anti-germanic barrier. Other factors mil also influence French politics : mainly the entry of the United States into war and the Czernin declaration consequences. However, the Armand/Revertera discussions analysis gives prominence to another possible politics : the upholding of the Austria-Hungary counterbalance to Germany. France will even try, by diplomatic manoeuvres at the end of war, to save the Danubian Monarchy through the intervention of Berne's new French ambassador, Paul Dutasta.

Auteur : Dany Deschênes
Titre : Rupture ou équilibre: les options de la Realpolitik française face à l'Autriche-Hongrie lors de la Première Guerre mondiale
Revue : Études internationales, Volume 30, numéro 3, 1999, p. 521-545
URI : http://id.erudit.org/iderudit/704055ar
DOI : 10.7202/704055ar

Tous droits réservés © Études internationales, 1999

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014