Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 30, numéro 4, 1999, p. 729-743

Les relations internationales des régions en Europe

Sous la direction de Jacques Palard

Direction : Louis Bélanger (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/704086ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Les nationalités minoritaires d'Espagne face à l'Europe

Michael Keating

Résumé

La transformation de l'État en Europe de l'Ouest, et surtout l'intégration européenne, fournissent de nouvelles possibilités pour l'expression des revendications des nationalités minoritaires au sein des États. L'Espagne, depuis sa fondation, est un État plurinational. Cette diversité a été la cause de conflits politiques, notamment depuis la fin du 19e siècle. Pour les nationalistes et régionalistes en Catalogne, au Pays Basque et en Galicie, l'Europe communautaire se présente comme une nouvelle arène politique dans laquelle peuvent s'exprimer leurs revendications d'autonomie. Dans le nouveau jeu que crée l'Europe, la stratégie des mouvements nationalistes consiste à chercher des opportunités pour élargir leur marge d'autonomie, tout en conservant un élément d'ambiguïté quant à leurs ambitions éventuelles. Pour certains d'entre eux, le but est l'indépendance nationale comme État membre de l'Union européenne, alors que d'autres cherchent de nouvelles formes d'autonomie dans une Europe transformée. Les trois nationalités historiques d'Espagne ont adopté des stratégies différentes, correspondant à leurs traditions distinctes et aux choix politiques faits par leurs élites.

Abstract

The transformation of the state in western Europe, together with European integration, offer new possibilities for minority nations. Spain has always been a multinational state. Its diversity has caused conflicts, especially since the nineteenth century. For nationalists and regionalists in Catalonia, the Basque Country and Galicia, the European Union represents a new political arena in which to express their autonomist demands. In the new European political game, the nationalists' strategy is to seek opportunities to increase their margin of autonomy while remaining ambivalent about their ultimate aims. For some, the final goal is independence within the European Union, while others seek new forms of autonomy in a transformed Europe. The three historic nationalities have adopted different strategies, corresponding to their distinct traditions and political choices

Auteur : Michael Keating
Titre : Les nationalités minoritaires d'Espagne face à l'Europe
Revue : Études internationales, Volume 30, numéro 4, 1999, p. 729-743
URI : http://id.erudit.org/iderudit/704086ar
DOI : 10.7202/704086ar

Tous droits réservés © Études internationales, 1999

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014