Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 31, numéro 1, 2000, p. 19-55

Direction : Louis Bélanger (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/704126ar

ei
< PrécédentSuivant >
Note

Champ scientifique et image de l'ennemi: les interprétations de la nature du régime soviétique dans la soviétologie occidentale de 1950 à 1990 (Note)

J.V. Ntuda Ebodé

Résumé

L'écroulement du système soviétique, après le coup d'État de 1991 a porté un coup fatal à la soviétologie. En fait, les soviétologues n'ayant prévu ni V événement ni son ampleur encore moins sa rapidité, il devint nécessaire de s'interroger sur les raisons d'un tel phénomène. Cet article est une contribution à cette préoccupation. Il enquête sur les principaux modèles interprétatifs appliqués à I'URSS de 1950 à 1990. À travers les différentes crises épistémologiques qu'il fait ressortir, il essaie de montrer que chacun de ces modèles s'inscrivait dans un contexte bien précis de la confrontation Est/ Ouest. C'est dire qu'il s'est agi d'un traitement scientifique de l'image de l'ennemi.

Abstract

The collapse of the Soviet System after the coup of 1991 challenged the traditional Sovietology. In fact, the discipline failed to predict the onset, speed and extent of the collapse of its object of study. It became necessary to determine, before starting post soviet studies, why and how Sovietology went wrong in assessing the nature of the Soviet System and its demise. This article surveys the different models used from 1950 to 1990 to analyse the nature of the soviet System. It tries to show that each one was a product of a particular political context of the Cold War. In fact, it is a scientific study on the image of the enemy.

Auteur : J.V. Ntuda Ebodé
Titre : Champ scientifique et image de l'ennemi: les interprétations de la nature du régime soviétique dans la soviétologie occidentale de 1950 à 1990 (Note)
Revue : Études internationales, Volume 31, numéro 1, 2000, p. 19-55
URI : http://id.erudit.org/iderudit/704126ar
DOI : 10.7202/704126ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2000

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014