Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 31, numéro 1, 2000, p. 111-133

Direction : Louis Bélanger (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/704129ar

ei
< PrécédentSuivant >
Note

Le régionalisme stratégique dans les Amériques : tenants et aboutissants de I'ALÉNA vus d'une perspective mexicaine (Note)

David Mercier

Résumé

La préparation du Mexique en vue de son adhésion à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) a cristallisé le virage dans lequel les autorités mexicaines avaient engagé la restructuration économique du pays au cours des années 1980. Dans ce contexte, les gouvernements se sont habilement employés à maintenir un fragile équilibre entre politique interne et externe tout en composant avec les pressions qu'exerce l'architecture du nouvel ordre mondial. Si le pragmatisme peut caractériser l'aménagement des politiques commerciales auquel a procédé l'État mexicain, la mondialisation de l'idéologie néo-libérale et les coûts inhérents à un éventuel isolement continental ont réduit considérablement les voies que ce pragmatisme pouvait emprunter. Étant le premier pays latino-américain à avoir intégré l'Accord et en dépit de l'asymétrie qui caractérise VALÉNA, le Mexique jouit d'une position clé dans le processus de la régionalisation dans les Amériques. En ce sens, la redéfinition et l'opérationnalisation des politiques commerciales du Mexique font figure à la fois d'aboutissant et de vecteur du régionalisme stratégique américain.

Abstract

Mexico's preparation for its inclusion into the North American Free Trade Agreement (NAFTA) has crystallized the direction given by the Mexican authorities to the new economic policies in the 1980s. In this context, governments have tried to maintain a fragile equilibrium between internal and foreign affairs while dealing with the pressures emanating from the New World Order. If pragmatism characterizes the adjustments of the trade policies that the Mexican State has undertaken, the globalization of the neo-liberal ideology and the costs inherent to a possible continental isolation have considerably limited the options from which Mexico could choose. Being the first Latin American country to have integrated NAFTA and despite the fact that this Agreement is severely asymetrical, Mexico holds a key position in the regionalization process which is taking place in the Americas. Accordingly, the reshaping and the implementation of the Mexican trade policies must be considered both as a result and as a vector of the American strategic regionalism.

Auteur : David Mercier
Titre : Le régionalisme stratégique dans les Amériques : tenants et aboutissants de I'ALÉNA vus d'une perspective mexicaine (Note)
Revue : Études internationales, Volume 31, numéro 1, 2000, p. 111-133
URI : http://id.erudit.org/iderudit/704129ar
DOI : 10.7202/704129ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2000

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014