Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>
2011-2014 2001-2010 1991-2000 1981-1990 1971-1980 1961-1970 2014-2020

Institution :

Usager en libre accès

Vous êtes abonné(e)s

Accès sous abonnement

Non accessible en raison du droit d'auteur


Études internationales

Direction : Louis Bélanger (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé) 1703-7891 (numérique)

ei

Volume 31, numéro 2, 2000, p. 237-395Nécessité ou innovation ? Vers une redéfinition de la politique étrangère Canadienne 1984-1993

Sous la direction de Nelson Michaud et Kim Richard Nossal

Tout sélectionner  Tout désélectionner  Enregistrer votre sélection  Voir votre liste de notices
Masquer les résumés
   

Nelson Michaud et Kim Richard Nossal

Avant-propos

Pages 237–240

[PDF 400 ko]  [Notice

   

Nelson Michaud et Kim Richard Nossal

Les nouveaux espaces de la politique étrangère canadienne (1984-1993)

Pages 241–252

[PDF 1,4 Mo]  [Résumé

La période qui s'étend de septembre 1984 à juin 1993 a été qualifiée par plusieurs de période de transition dans le monde des relations internationales et de la politique étrangère. L'effondrement de l'empire soviétique et la fin de la guerre froide d'une part, et l'arrivée du libre-échange sur le plan continental et au niveau mondial, la transformation du GATT en l'Organisation mondiale du commerce, d'autre part, ne sont que les éléments de fond les plus saillants à partir desquels le Canada a dû ajuster sa politique étrangère. Par contraste, cette période révèle une unité analytique intéressante puisque le pays a alors été dirigé par un même parti politique à la tête duquel se trouvait une même personne. La conjugaison de ces facteurs de constance intérieure et de bouleversements extérieurs offre donc un cadre d'analyse particulièrement intéressant. Cet article présente les éléments nécessaires à la mise en contexte d'une étude plus détaillée de la période et suggère des pistes analytiques afin d'en mieux saisir la portée et les répercussions qu'elle a pu avoir sur la formulation de la politique étrangère canadienne contemporaine.

   

Gordon Mace

L'adhésion du Canada à I'OÉA: la primauté des facteurs externes

Pages 253–268

[PDF 1,7 Mo]  [Résumé

Sans être le geste le plus significatif parmi ceux posés à l'égard des Amériques à l'époque du gouvernement Mulroney, la décision défaire du Canada un membre à part entière de l'Organisation des États américains (OÉA) fut néanmoins un moment stratégique important dans les rapports Canada-Amériques. La littérature spécialisée a consacré un certain nombre d'études à l'examen de l'adhésion canadienne à I'OÉA et on y remarque que la plupart des analyses insistent sur les déterminants internes comme facteurs explicatifs principaux de la décision prise en 1989. Le propos central de cet article consiste à tenter de montrer que les déterminants internes exposés dans la littérature spécialisée n'auraient pu mener à la décision canadienne d'adhérer à I'OÉA sans une conjoncture internationale particulière dans la deuxième moitié des années 1980. C'est ce contexte international qui constitue la source principale d'explication.

   

Michel Duquette

Facteurs internes et politique étrangère : la contribution canadienne à une réserve stratégique nord-américaine de l'énergie

Pages 269–290

[PDF 2,5 Mo]  [Résumé

Cet article pose deux questions. D'abord, pourquoi et comment s'est opéré le virage d'une politique étrangère (libérale) et basée sur le principe de l'intégration nationale et territoriale accompagnée d'un effort de rayonnement international - la troisième voie -, vers une politique étrangère (conservatrice) d'inspiration pragmatique et commerciale, mise au service du rayonnement régional nord-américain ? Ensuite, quelle a été la place du secteur énergétique dans la mise en place du libre-échange nord-américain dans le cadre du traité canado-américain (ALÉ) de 1988, puis de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) de 1992 ? L'article fait ressortir l'importance des facteurs intérieurs dont la prééminence des traditions « privatisantes » qui triomphaient en Alberta et au Québec (provinces productrices) de même que le débat très vif qui se fait jour, surtout en Ontario (province consommatrice), et menace de renverser les Conservateurs en 1988. Aussi, le rôle de la réserve stratégique de l'énergie comme outil d'intéressement des États-Unis au principe de libre-échange, élément qui fut habilement utilisé par le Canada dans la nouvelle conjoncture, sera étudié. On y verra comment l'énergie devient le fer de lance de la stratégie d'exportation canadienne.

   

David Black

La politique du gouvernement Mulroney à l'égard de l'Afrique du Sud : précurseur de la « sécurité humaine durable »

Pages 291–310

[PDF 2,2 Mo]  [Résumé

La politique du gouvernement Mulroney à l'égard de l'Afrique du Sud et les mesures privilégiées pour sa mise en oeuvre ont rompu de manière importante avec les normes et les pratiques canadiennes de politique étrangère depuis longtemps établies. Elles ont de ce fait été les éléments précurseurs des politiques plus intrusives que l'on associe volontiers à la notion de « sécurité humaine durable » défendue aujourd'hui par Lloyd Axworthy, concept déjà présent à l'époque Mulroney. La politique conservatrice à l'égard de l'Afrique du Sud peut en conséquence être considérée comme un pont, quoique incomplet entre les politiques étrangères canadiennes d'après-guerre et celles de l'après-guerre froide. L'analyse de trois dimensions capitales de la politique canadienne envers l'Afrique australe permet de conclure en faveur de cet argument. Par contre, le caractère incomplet de la politique est bien illustré par l'appui aux mesures de sécurité rendues nécessaires au Mozambique à cause de l'impitoyable campagne de déstabilisation que le gouvernement sud-africain y menait.

   

Manon Tessier et Michel Fortmann

Le maintien de la paix et les Conservateurs : une nouvelle approche?

Pages 311–327

[PDF 1,8 Mo]  [Résumé

Selon certains observateurs, il ne semble pas exister une grande originalité dans les premières politiques conservatrices en matière de sécurité internationale. Mais qu'en est-il vraiment pour le maintien de la paix, domaine par excellence de l'improvisation, de la réaction a posteriori pour tout gouvernement de moyenne puissance, mais plus encore pour tout gouvernement canadien qui se fait une gloire d'y participer ? Malgré l'importance des événements qui se produisent au début des années 1990, il faut éviter de percevoir le maintien de la paix canadien comme une simple caisse de résonance des événements internationaux. La politique du gouvernement canadien en matière de maintien de la paix ne constitue pas, en ce sens, une simple réponse passive aux demandes des Nations Unies, mais est en fait soumise à deux pôles d'attraction: la culture politique intérieure et les pressions exercées par le contexte international. Dans cette perspective, on devrait s'attendre à ce que le premier mandat du gouvernement Mulroney illustre la continuité de la politique canadienne alors que le second mandat serait plutôt caractérisé par une mutation fondamentale du contexte et de la pratique du maintien de la paix.

   

Norrin M. Ripsman

Des horizons qui se resserrent: les politiques de défense conservatrices dans un monde en plein bouleversement

Pages 329–346

[PDF 2,1 Mo]  [Résumé

La décennie Mulroney présente des conditions qui ont amené le gouvernement conservateur à modifier considérablement ses orientations de politiques et, à cet égard, le secteur de la défense a probablement été plus affecté que tout autre. Le gouvernement a d'abord présenté une politique ambitieuse énoncée dans un Livre blanc et qui avait pour but de combler le fossé grandissant entre les engagements et les ressources affectées en matière de défense. Ce programme d'action a été conçu comme étant une réponse aux impératifs dictés par la guerre froide et par la relation inhérente du Canada avec les États-Unis. L'approche agressive du gouvernement dans sa politique de défense a toutefois vite été minée autant par la fin de la guerre froide que par les impératifs économiques et politiques intérieurs telle la réduction du déficit. En conséquence, les Conservateurs ont dû réduire considérablement leurs projets en matière de défense. Cet épisode suggère qu'à l'encontre de ce que l'on constate dans plusieurs autres secteurs, la redéfinition de l'espace en matière de défense est caractérisée par un resserrement important au cours des années Mulroney.

 

Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux  

   

Munda Simamba Baruti

BOUCHER, David. Political Theories of International Relations. New York, Oxford University Press, 1998, 455 p.

Pages 347–350

[PDF 495 ko]  [Notice

   

François Constantin

HOURS, Bernard. L'idéologie humanitaire ou le spectacle de l’altérité perdue. Montréal, L'Harmattan, 1998, 178 p.

Pages 350–353

[PDF 485 ko]  [Notice

   

Gabrielle Lachance

JABRI, Vivienne & Eleanor O'GORMAN. Women, Culture, and International Relations. Boulder, Lynne Rienner Publishers, Inc., Coll. « Critical Perspectives on World Politics », 1999, 211p.

Pages 353–355

[PDF 338 ko]  [Notice

   

Claude Comtois

PARKER, Geoffrey. Geopolitics. Past, Present and Future. London and Washington, Pinter, 1998, VIII + 199 p.

Pages 355–357

[PDF 342 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Économie internationale  

   

Gérard Beaulieu

DOMINIQUE, René. Unfettered Globalisation, A New Economic Orthodoxy. Westport, Praeger, 1999, 263 p.

Pages 357–359

[PDF 350 ko]  [Notice

   

Yacine Adjerime

Le redressement après la crise : Politiques pour un développement équitable / Policy Alternatives for Equitable Development : Recovery from Crisis. Institut Nord-Sud, Ottawa, 1998, 108-96 p.

Pages 359–362

[PDF 494 ko]  [Notice

   

Deniz Akagül

SIMON, Julian L. (dir.). The Economies of Population : Classic Writings. New Brunswick, Transaction Publishers, 1998, 252 p.

Pages 362–365

[PDF 492 ko]  [Notice

   

Hélène Pellerin

THOMAS, Kenneth P. and Mary Ann TÉTREAULT (dir.). Racing to Regionalize : Democracy, Capitalism, and Regional Political Economy. Boulder, Lynne Rienner Publishers, Inc., Coll. « International Political Economy Yearbook », vol.ll, 1999, 275p.

Pages 365–367

[PDF 354 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Conflits et maintien de la paix  

   

Thierry Gongora

CAMERON, Maxwell A., Robert J. LAWSON and Brian W. TOMLIN (dir.). To Walk without Fear. The Global Movement to Ban Landmines. Don Mills, Oxford University Press Canada, 1998, xvi-491 p.

Pages 367–370

[PDF 482 ko]  [Notice

   

Orlando Pena

DIEHL, Paul F. (dir.). A Road Map to War. Territorial Dimensions of International Conflict. Nashville et Londres, Vanderbïlt University Press, 1999, xx-308 p.

Pages 370–372

[PDF 360 ko]  [Notice

   

Houchang Hassan-Yari

LEGAULT, Albert en collaboration avec Manon TESSIER. Le Canada et le maintien de la paix : trois grands débats / Canada and Peacekeeping : Three Major Debates. Clementsport, N.-É., Centre canadien international Lester B. Pearson pour la formation en maintien de la paix, 1999, vi-108 p. français/vi-103p. anglais.

Pages 372–374

[PDF 352 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Développement et assistance internationale  

   

Gabrielle Lachance

GARRIER, Claude. Défense des Populations et Développement : Un enjeu pour la Banque mondiale. Montréal, L'Harmattan, Coll. « Points de vue », 1998, 176 p.

Pages 374–375

[PDF 223 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Mouvements migratoires  

   

Nicole Boucher

WAGNER, Anne-Catherine. Les nouvelles élites de la mondialisation : Une immigration dorée en France. Paris, Presses Universitaires de France, 1998, 236 p.

Pages 375–377

[PDF 340 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Afrique  

   

Thierry Gongora

BURR, J. Millard and Robert O. COLLINS. Africa's Thirty Years War : Chad, Libya, and the Sudan, 1963-1993. Boulder, Westview Press, 1999, XIV-300p.

Pages 377–378

[PDF 231 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Asie  

   

Philippe Bourbeau

CHONG CARINO, Theresa. Chinese Big Business in the Philippines : Political Leadership and Change. Singapore, Times Academic Press, 1998, 175 p.

Pages 379–381

[PDF 350 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Canada  

   

Martin Laberge

AVERY, Donald H. The Science of War : Canadian Scientists and Allied Military Technology during the Second World War. Toronto, University of Toronto Press, 1998, 424 p.

Pages 381–382

[PDF 234 ko]  [Notice

 

Comptes rendus : Europe  

   

Jean-Guy Lalande

BEREND, Ivan T. Decades of Crisis : Central and Eastern Europe before World War II. Berkeley, University of California Press, 1998, XXIV-437 p.

Pages 383–384

[PDF 231 ko]  [Notice

   

André Brigot

BROSSAT, Caroline. La culture européenne : définitions et enjeux. Bruxelles, Bruylant, 1999, x-535 p.

Pages 385–386

[PDF 242 ko]  [Notice

   

Stanislav Kirschbaum

MILACIC, Slobodan (dir.). La démocratie constitutionnelle en Europe centrale et orientale : Bilan et perspectives. Bruxelles, Établissements Emile Bruylant, 1998, 632 p.

Pages 386–388

[PDF 363 ko]  [Notice

   

Deniz Akagül

DE WILDE D'ESTMAEL, Tanguy. La dimension politique des relations économiques extérieures de la communauté européenne. Sanctions et incitants économiques comme moyens de politique étrangère. Bruxelles, Éditions Emile Bruylant, 1998, 445 p.

Pages 388–390

[PDF 360 ko]  [Notice

 

Notices bibliographiques  

   

Daniel Colard

DE LA FUENTE, Félix. Dictionnaire juridique de l'Union européenne. Bruxelles, Établissement Emile Bruylant, 1998, 582 p.

Pages 390–391

[PDF 236 ko]  [Notice

   

Klaus-Gerd Giesen

GOWA, Joanne. Ballots and Bullets : The Elusive Democratic Peace. Princeton, Princeton University Press, 1999, 136 p.

Pages 391–392

[PDF 249 ko]  [Notice

   

Manon Tessier

LANDRY, Tristan. La Bosnie hier, le Kosovo aujourd'hui... et demain ? Les pourquoi de la guerre dans les Balkans. Québec, Les Presses de l'Université Laval, Paris, L'Harmattan, 1999, 105p.

Pages 392–393

[PDF 257 ko]  [Notice

   

Anne Trépanier

PESTIEAU, Joseph. Les citoyens au bazar. Mondialisation, nations et minorités. Sainte-Foy, Les Presses de l'Université Laval, Coll. « Prisme », 1999, 314 p.

Pages 393–394

[PDF 251 ko]  [Notice

 

 

   

Ouvrages reçus

Pages 394–395

[PDF 157 ko]  [Notice

URI : http://www.erudit.org/revue/ei/2000/v31/n2/

Tous droits réservés © Études internationales, 2000

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014