Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 33, numéro 2, 2002, p. 247-274

Direction : Gordon Mace (directeur)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/704407ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

La diplomatie culturelle à l'ère de l'interdépendance globale : la Turquie à la recherche des éléments fédérateurs de l'identité panturque

Pierre Cyril Pahlavi

Résumé

Dans le contexte de l'après-guerre froide caractérisé par l'interdépendance économique et la révolution des mass médias, un nombre grandissant d'États se tourne vers une nouvelle forme de diplomatie visant à accroître en douceur leur influence internationale en projetant leurs normes culturelles et en les institutionnalisant comme principes régulant les relations internationales. La politique culturelle est notamment apparue aux dirigeants turcs comme un moyen à la fois audacieux et peu risqué de tirer bénéfice des liens ethno-culturels qui l'unissent aux six nouvelles républiques turcophones issues de l'éclatement de l'Union soviétique pour s'affirmer comme une puissance clef du système eurasiatique. Dans ce but, a été mise en oeuvre depuis dix ans une politique culturelle ingénieuse et sophistiquée dotée de ses propres organes et moyens de télécommunication. À travers l'étude de l'organisation, des diverses réalisations et des performances de la politique turque, cet article tente d'attirer l'attention sur une forme encore méconnue de politique étrangère qui préfigure pourtant la diplomatie du XXIe siècle et qui est sans doute appelée à jouer un rôle important dans les relations internationales.

Abstract

In a post-Cold War context caracterized by economic interdependence and the revolution in the mass media, an increasing number of states are using a new form of diplomacy which seeks to gently enhance their international influence by promoting their cultural norms and institutionalizing them as principles regulating the international relations. For Turkish officials, Cultural policy has particularly turned out to be a daring yet safe way to benefit from the ethnocultural links that bind Turkey to the six new Turkish-speaking republics stemming from the break-up of the Soviet Union, and to affirm itself as a key power in the Eurasian System. Therefore, a clever and sophisticated cultural policy has been implemented during the last ten years, a policy with its own instruments and means of telecommunications. By studying the organization, various realizations, and performences of Turkish policy, this article seeks to draw the attention on a still ill-knowedform offoreign policy which nevertheless prefigures 21st century diplomacy and which wïll undoubtedly play an important role in international relations.

Auteur : Pierre Cyril Pahlavi
Titre : La diplomatie culturelle à l'ère de l'interdépendance globale : la Turquie à la recherche des éléments fédérateurs de l'identité panturque
Revue : Études internationales, Volume 33, numéro 2, 2002, p. 247-274
URI : http://id.erudit.org/iderudit/704407ar
DOI : 10.7202/704407ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014