Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 35, numéro 3, septembre 2004, p. 435-468

Direction : Gordon Mace (directeur)

Rédaction : Claude Basset (rédactrice en chef)

Éditeur : IQHEI

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/009906ar

ei
 Suivant >
Article

Les fusions-acquisitions en matière de gaz et de pétroleLe cas de l’Amérique du Nord

Albert Legault

Résumé

Cette étude vise à retracer l’évolution des F-A (fusions-acquisitions) en Amérique du Nord, plus particulièrement en matière de gaz et de pétrole. Le phénomène se situe dans la foulée de la restructuration des industries et dans le cadre d’une déréglementation généralisée de l’énergie, visant à encourager la concurrence sur un plan national et international. Dans un premier temps, nous tenterons de voir quelle est la part du secteur de l’énergie dans le cadre général des fusions-acquisitions, et de constater dans quelle mesure ces dernières correspondent ou non aux différents cycles d’évolution des prix en matière d’énergie. Dans un second temps, nous nous pencherons sur les raisons et les motifs avancés pour justifier les F-A et tenterons de répondre aux trois questions suivantes. En se restructurant, l’industrie pétrolière a-t-elle réussi à accroître la valeur de ses entreprises, à faire profiter ses investissements, et à augmenter ses réserves ? Enfin, nous verrons quelles sont les conséquences les plus immédiates des F-A sur l’industrie pétrolière au Canada. En effet, elle doit relever deux défis majeurs : comment rester compétitive, alors que les coûts de production augmentent, d’une part, et que le rendement sur les investissements tend à diminuer plutôt qu’à augmenter, d’autre part ?

Abstract

The main object of this research is to trace back the pattern of M&A (Mergers & Acquisitions) in North America, especially in the oil and gas sector. These structural changes are part of an overall global restructuring process, occurring within the context of deregulation of the energy industry, aimed at increasing the competitiveness of the oil and gas industry, both at a national and international level. Firstly, we will analyze the share of the energy sector in the overall M&A patterns. We will look at the evolution of the energy price market and see if it had any effect on the M&A process. Secondly, we will look at the main reasons and motives invoked by the oil industry to refocus its core-activities and try to answer the following three questions. Has the industry increased its return on equity ; has the industry benefited from its investment, and has the industry increased its oil and gas reserves ? Thirdly what have been the effects of restructuration on the Canadian oil and gas sector ? The two major challenges that the Canadian industry will face is whether it can maintain its competitive edge, at a time when development and producing costs are increasing, on the one hand, and whether they can continue to survive, if its return on investments tends to decrease rather than to increase, on the other hand.

 Remerciements

L’auteur tient à remercier ici le professeur Antoine Ayoub de l’Université Laval pour ses précieux commentaires et suggestions.

Auteur : Albert Legault
Titre : Les fusions-acquisitions en matière de gaz et de pétrole : le cas de l’Amérique du Nord
Revue : Études internationales, Volume 35, numéro 3, septembre 2004, p. 435-468
URI : http://id.erudit.org/iderudit/009906ar
DOI : 10.7202/009906ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2004

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014