Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 37, numéro 4, décembre 2006, p. 547-573

Direction : Gordon Mace (directeur)

Rédaction : Claude Basset (rédactrice en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/014629ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Un symbole à bout de souffle ? Le maintien de la paix dans la culture stratégique canadienne

Charles Létourneau

Justin Massie

Résumé

L’objectif de cet article est d’examiner comment les opérations de maintien de la paix sont parvenues à façonner de manière aussi marquante la culture stratégique canadienne depuis plus de cinquante ans. Il s’agit plus précisément d’en analyser une dimension particulière, soit le processus de légitimation de l’usage de la force militaire par les élites politiques canadiennes, grâce à l’utilisation du symbole que représente le maintien de la paix pour les Canadiens. L’un des impacts de ce processus, vis-à-vis de pratiques militaires qui correspondent de moins en moins au symbole du maintien de la paix, est le développement d’un écart significatif entre la rhétorique et les faits. Il en résulte une crise de légitimation de l’usage de la force militaire au Canada, qui s’exprime par une ambiguïté croissante quant au rôle des Forces canadiennes sur la scène internationale, et dont l’actuel engagement militaire en Afghanistan représente le point culminant.

Abstract

This article examines how peacekeeping operations became a cornerstone of Canada’s strategic culture since 1956. It analyzes the process through which the symbol of peacekeeping has been used by Canadian political leaders, thus creating an increasingly important gap between rhetoric and the true actions of Canadian Forces abroad. Canadian political decision-makers have contributed to creating a legitimization crisis by preserving ambiguity as for the role of the Canadian Forces, ambiguity which currently culminates with the deployment of thousands of Canadian soldiers in Afghanistan.

 Remerciements

Les auteurs tiennent à remercier Jocelyn Coulon, directeur du rop, André Donneur, du Département de science politique de l’uqam, ainsi que les évaluateurs anonymes d’Études internationales pour leurs commentaires et suggestions.

Auteurs : Charles Létourneau et Justin Massie
Titre : Un symbole à bout de souffle ? Le maintien de la paix dans la culture stratégique canadienne
Revue : Études internationales, Volume 37, numéro 4, décembre 2006, p. 547-573
URI : http://id.erudit.org/iderudit/014629ar
DOI : 10.7202/014629ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2006

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014