Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 38, numéro 3, septembre 2007, p. 383-403

Direction : Gordon Mace (directeur)

Rédaction : Claude Basset (rédactrice en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/016552ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Le spectre de la métathéorieAlexander Wendt serait-il hanté par ses propres engagements ?

Éric Thomas

Résumé

Bien que la métathéorie soit souvent rejetée par les chercheurs au profit de leurs travaux théoriques et empiriques, cet article tient à évaluer ses implications et sa pertinence. Prenant les travaux d’Alexander Wendt comme champ d’analyse, il avance que les différents niveaux d’abstraction – théorique et métathéorique – ne sont pas indépendants les uns des autres. Que Wendt soutienne qu’une partie de la réalité internationale est intersubjective tout en réifiant l’État est théoriquement insatisfaisant et semble être le résultat, à la fois d’une contradiction métathéorique entre deux conceptions ontologiques différentes (constructivisme et réalisme scientifique), ainsi que d’une contradiction entre ses fondements ontologiques et ses prétentions épistémologiques objectivistes. Bref, cet article suggère que la métathéorie constitue une étape importante du processus de recherche présente un intérêt qui lui est propre et mérite d’être étudiée.

Abstract

While metatheory is often rejected by scholars in favour of their theoretical and empirical work, this article seeks to evaluate both its impacts and pertinence. Taking Alexander Wendt’s works as a field of analysis, it is argued that the different levels of abstraction – theoretical and metatheoretical – are not independent from each other. Wendt may be considering that part of international reality is intersubjective while reifiing the State, but this appears to be theoretically wrong and rather be the result of a metatheoretical contradiction between two different ontological conceptions (constructivism and scientific realism) and another contradiction between his ontological and his objectivist epistemological claims alltogether. In short, this article suggests that metatheory constitutes an important stage of the research process and should be given proper attention.

 Remerciements

L’auteur tient à remercier Jean-François Thibault pour ses commentaires et ses encouragements lors de la préparation du présent article, ainsi que Stéphanie Chouinard pour son aide au niveau de la forme et tous les évaluateurs anonymes d’Études internationales pour leurs critiques et leurs suggestions.

Auteur : Éric Thomas
Titre : Le spectre de la métathéorie : alexander Wendt serait-il hanté par ses propres engagements ?
Revue : Études internationales, Volume 38, numéro 3, septembre 2007, p. 383-403
URI : http://id.erudit.org/iderudit/016552ar
DOI : 10.7202/016552ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2007

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014