Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 40, numéro 4, décembre 2009, p. 589-609

Conflits gelés dans l’espace postsoviétique

Sous la direction de Pierre Jolicoeur et Aurélie Campana

Direction : Gordon Mace (directeur)

Rédaction : Pauline Curien (rédactrice en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/038933ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

L’implication de l’Union européenne dans la résolution des conflits au Caucase du Sud

Aurélie Campana

Département de science politique

Université Laval

Pavillon Charles-De Koninck

1030, avenue des Sciences-Humaines

Québec (Québec) G1V 0A6

Résumé

L’Union européenne (ue) a joué un rôle premier comme médiateur dans la guerre qui a opposé en août 2008 la Géorgie et la Russie. Pourtant, l’ ue reste un acteur secondaire dans la région, peinant à s’immiscer dans les processus de résolution de conflit mis en place depuis la fin des différents conflits en Abkhazie, en Ossétie du Sud et au Nagorno-Karabakh. Cet article interroge l’échec relatif de l’ ue> à peser sur les processus de résolution des conflits gelés au Caucase du Sud. Il examine les logiques propres à l’ ue qui expliquent les impasses auxquelles elle doit faire face dans la région : les incertitudes et les ambiguïtés qui entourent la Politique européenne de voisinage (pev) et les autres instruments mobilisés au Caucase du Sud, les divisions et les concurrences intra-européennes.

Mots-clés : Caucase du Sud, Union européenne, résolution de conflits, Russie

Abstract

The European Union (eu) has played a central role in mediating the conflict between Georgia and Russia in August 2008. But the eu encounters difficulties and proves to be unable to define a set of strategies that gives it the role it would like to play in the different conflict resolution process in Abkhazia, South Ossetiya and Nagorno-Karabakh. This article intends to analyse the relative failure of the eu in this domain. It examines the logics particular to this supranational organization which could explain why the eu’s involvement in the South Caucasus’ conflict resolution could be considered to be a secondary one: the enp’s uncertainties and ambiguities; competitions between eu’s State-members, between the latter and the European institutions, or within institutions.

Keywords: South Caucasus, European Union, conflict resolution, Russia

 Remerciements

L’auteure tient à remercier Pierre Jolicoeur, Sophie Tournon et Magdalena Dembinska pour leur relecture et leurs conseils avisés ainsi que les évaluateurs anonymes dont les commentaires ont permis de bonifi er ce texte.

Auteur : Aurélie Campana
Titre : L’implication de l’Union européenne dans la résolution des conflits au Caucase du Sud
Revue : Études internationales, Volume 40, numéro 4, décembre 2009, p. 589-609
URI : http://id.erudit.org/iderudit/038933ar
DOI : 10.7202/038933ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2009

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014