Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 41, numéro 3, 2010, p. 313-339

Direction : Gordon Mace (directeur) et Richard Ouellet (directeur adjoint)

Rédaction : Pauline Curien (rédacteur en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/044904ar

ei
 Suivant >
Article

L’imposition de la démocratie a-t-elle été l’exception ou la règle depuis 1945 ?

Diane Éthier

Département de science politique

Université de Montréal

C. P. 6128, succ. Centre-ville

Montréal (Québec) H3C 3J7

diane.ethier@umontreal.ca

Résumé

Depuis 1945, l’imposition de la démocratie par des forces étrangères a-t-elle été limitée à cinq cas d’exception, comme le prétend Schmitter, ou a-t-elle été à l’origine des deux tiers des démocraties comme le soutient Whitehead ? Cet article propose une définition de l’imposition de la démocratie et analyse 24 des 40 scénarios qui correspondent à cette dernière. Il révèle que l’imposition de la démocratie a été limitée à six cas, si l’on tient compte uniquement des démocraties libérales, et à neuf cas si l’on prend en considération les démocraties libérales et consociationnelles. Ces résultats préliminaires démontrent, d’une part, que l’imposition de la démocratie n’a pas été la règle et que, d’autre part, le point de vue des auteurs sur l’importance des processus d’imposition de la démocratie dépend de leur définition de la démocratie.

Mots-clés : démocraties libérales ou consociationnelles, gouvernement responsable

Abstract

Since 1945, has the imposition of democracy by foreign powers been limited to five exceptional cases, as claimed by Schmitter, or is it at the origin of the two thirds of democracies as maintained by Whitehead ? This article proposes a definition of the imposition of democracy and analyses 24 of the 40 scenarios of democratization that correspond to this definition. It shows that the imposition of democracy has been limited to 6 cases, if we take into account only liberal democracies, and to 9 cases if we consider liberal and consociational democracies. These preliminary results tend to indicate : that the imposition of democracy has not been the rule; and that the point of view ot the authors about the extent of the imposition of democracy depends on their definition of democracy.

Keywords: liberal democracy, consociational democracy, self-government

Auteur : Diane Éthier
Titre : L’imposition de la démocratie a-t-elle été l’exception ou la règle depuis 1945 ?
Revue : Études internationales, Volume 41, numéro 3, 2010, p. 313-339
URI : http://id.erudit.org/iderudit/044904ar
DOI : 10.7202/044904ar

Tous droits réservés © Institut québécois des hautes études internationales, 2010

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014