Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 41, numéro 3, 2010, p. 361-382

Direction : Gordon Mace (directeur) et Richard Ouellet (directeur adjoint)

Rédaction : Pauline Curien (rédacteur en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/044906ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

L’improbable nécrologie du traité sur les forces armées en Europe

Matthieu Chillaud

Université de Tartu

Politoloogia Osakond

Ülikooli 18

Tartu 50090

Estonia

chillaud@ut.ee

Résumé

Tantôt qualifié de reliquat anachronique de la guerre froide, tantôt encensé en sa qualité de pivot de la sécurité européenne, le traité sur les forces armées en Europe (fce pour Forces conventionnelles en Europe) a pour caractéristique d’avoir survécu à toute une série d’événements qui auraient dû, en toute logique, précipiter son échec. D’autant que, pour certains commentateurs de la sécurité européenne, la récente décision russe d’appliquer un moratoire au traité et surtout le conflit en Géorgie ont assurément scellé sa fin. Pour autant, conclure à sa disparition serait aventureux. En fait, l’application du traité, parce qu’il inclut une forte dimension liée à la confiance, constitue une variable indéniable de la nature des relations entre l’Est et l’Ouest.

Mots-clés : désarmement classique, traité fce, sécurité européenne, otan

Abstract

Sometimes described as being an anachronistic residue of the Cold War, sometimes acclaimed in its quality of cornerstone of the European security, the Treaty on Armed Forces in Europe (cfe, Treaty on Conventional Forces in Europe), has for feature to have survived to a set of events which logically would have been to precipitate its end. All the more so as, for some commentators of the European security, the recent Russian decision to implement a moratorium on the treaty and especially the conflict in Georgia have assuredly sealed its end. For all that, its disappearance is not definite. As a matter of fact, the implementation of the treaty, because it includes a strong dimension linked to confidence-building, is an undeniable variable of the nature of the relations between the West and the East.

Keywords: Conventional disarmament, cfe Treaty, European security, nato

Auteur : Matthieu Chillaud
Titre : L’improbable nécrologie du traité sur les forces armées en Europe
Revue : Études internationales, Volume 41, numéro 3, 2010, p. 361-382
URI : http://id.erudit.org/iderudit/044906ar
DOI : 10.7202/044906ar

Tous droits réservés © Institut québécois des hautes études internationales, 2010

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014