Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 42, numéro 2, juin 2011, p. 179-205

Direction : Gordon Mace (directeur) et Richard Ouellet (directeur adjoint)

Rédaction : Pauline Curien (rédactrice en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/1005825ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

La sécurité d'approvisionnement en gaz de l'Union européenneVers une stratégie commune à l'égard de la Russie?

Patrick Barrette

Université du Québec à Montréal, Département de science politique, Pavillon Hubert-Aquin, 400, rue Sainte-Catherine Est, Montréal (Québec) H2L 2C5

barrette.patrick@courrier.uqam.ca

Résumé

Nous nous intéressons aux déterminants du soutien des États membres de l'Union européenne à une stratégie gazière européenne. Malgré la volonté de l'Union européenne de passer à l'action, la persistance des intérêts nationaux complique la mise en oeuvre d'une politique énergétique commune. Nous soumettons les cas de trois États membres au test de la théorie intergouvernementaliste libérale (IL), selon laquelle les groupes d'intérêts industriels et économiques sont les plus infl uents sur la politique étrangère nationale. Nous comparons cette approche aux théories réaliste et constructiviste et concluons que le niveau de dépendance énergétique et les facteurs identitaires ne sont pas aussi infl uents sur la position des États que ne l'est le niveau d'investissement des entreprises gazières nationales dans des projets gaziers en Russie.

Mots clés : intégration européenne, groupes d'intérêts, sécurité énergétique

Abstract

We seek to find the factors that influence European Union member states' support for a common natural gas strategy. Even though the EU already expressed its will to act in energy issues, member states' national interests still prevent a coherent energy policy from being implemented. We test three member states with the LIG theory, which considers that groups that represent economic and industrial interests are the most influential on their national foreign policy. We compare this theory with realist and constructivist approaches and conclude that the level of gas import dependency and national identity factors are less influent on state support to the common policy than is the level of investment of national energy champions in the Russian gas sector.

Key words: European integration, interest groups, energy security

Auteur : Patrick Barrette
Titre : La sécurité d'approvisionnement en gaz de l'Union européenne : vers une stratégie commune à l'égard de la Russie?
Revue : Études internationales, Volume 42, numéro 2, juin 2011, p. 179-205
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1005825ar
DOI : 10.7202/1005825ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2011

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014