Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études internationales

Volume 42, numéro 2, juin 2011, p. 207-224

Direction : Gordon Mace (directeur) et Richard Ouellet (directeur adjoint)

Rédaction : Pauline Curien (rédactrice en chef)

Éditeur : Institut québécois des hautes études internationales

ISSN : 0014-2123 (imprimé)  1703-7891 (numérique)

DOI : 10.7202/1005826ar

ei
< PrécédentSuivant >
Article

Le conflit israélo-palestinien comme problème psychologiquePerspectives de la littérature

Stéphane Baele

Chaire Tocqueville en politiques de sécurité, Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion, Université de Namur, Rempart de la Vierge, 8, 5000 Namur, Belgique

stephane.baele@fundp.ac.be

Résumé

Les récents développements du conflit israélo-palestinien semblent apporter la preuve – s'il en fallait encore une – que ce conflit n'est pas tant compréhensible en termes politiques que psychologiques. En effectuant une synthèse de la littérature scientifique psychologique portant spécifiquement sur ce conflit, nous espérons établir la pertinence d'une telle approche pour le politiste et, peutêtre, pour le responsable politique. À la suite d'une introduction revenant sur les intérêts d'une telle analyse, nous considérons trois éclairages psychologiques sur le conflit israélo-palestinien: les perceptions du conflit par ses acteurs, les dynamiques identitaires et l'émergence de l'agressivité, et enfin les effets de la violence sur la santé mentale. Une conclusion résume ces apports et ouvre le débat.

Mots clés : conflit israélo-palestinien, psychologie, violence, revue de littérature

Abstract

The latest episodes of the Israeli-Palestinian conflict bring further evidence that this conflict cannot be understood solely in political terms. In this paper, we review a significant set of psychological scientific articles that specifically examine this conflict, and we argue that such psychological insights may renew perspectives towards its understanding and, perhaps, resolution. After having set the issue in our introduction, we proceed in three steps, which correspond to the three kinds of insights that we argue could be gained from psychology. First, we consider the perceptions of the conflict by its actors. Second, we consider the dynamics of identity and aggressive behaviour. Third, we consider the effects of violence on mental health. Eventually, a conclusion sums up these insights and opens up the debate.

Key words: Israeli-Palestinian conflict, psychology, violence, literature review

 Remerciements

L’auteur tient à remercier T. Balzacq et M. Simonson pour leurs commentaires, ainsi que les deux lecteurs anonymes pour leurs utiles indications.

Auteur : Stéphane Baele
Titre : Le conflit israélo-palestinien comme problème psychologique : perspectives de la littérature
Revue : Études internationales, Volume 42, numéro 2, juin 2011, p. 207-224
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1005826ar
DOI : 10.7202/1005826ar

Tous droits réservés © Études internationales, 2011

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014