Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études littéraires africaines

Numéro 41, 2016, p. 25-37

Le théâtre de Sony Labou Tansi

Sous la direction de Julie Peghini et Xavier Garnier

Direction : Pierre Halen (directeur)

Rédaction : Nathalie Carré (rédactrice en chef)

Éditeur : Association pour l'Étude des Littératures africaines (APELA)

ISSN : 0769-4563 (imprimé)  2270-0374 (numérique)

DOI : 10.7202/1037788ar

ela
< PrécédentSuivant >

Abonnement requis!

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Toutes les archives des revues diffusées sur Érudit sont en accès libre (barrière mobile de 2 ou 3 ans). Pour plus d’information, consulter la page Abonnements et politique d’accès.

Pour abonner votre institution : erudit-abonnements@umontreal.ca.
En cas de problème d’accès : erudit@umontreal.ca.

Connexion (abonné individuel)

Article

Sony Labou Tansi, précurseur de nouvelles écritures dramatiques ?

Amélie Thérésine

Résumé

Cet article porte sur la modernité du théâtre de Sony Labou Tansi. Abordées sous l’angle d’une déconstruction, à la manière des dramaturgies modernes et contemporaines occidentales qui mettent en crise le drame, ses pièces résistent. Interrogeant la pertinence des catégories héritées de la conception aristotélicienne en usage dans les études théâtrales, l’esthétique de Sony Labou Tansi se manifeste dans une dramaturgie du mouvement, où la contradiction et l’interrogation cohabitent, indépendamment des principes d’ordre et de mesure. Par ce geste créateur singulier qui rompt avec une littérature d’assignation, Sony Labou Tansi fait figure de précurseur de nouvelles écritures dramatiques.

Abstract

This article focuses on the modernity of Sony Labou Tansi’s theatre. If we study his plays according to the drama crisis and deconstruction which characterize modern and contemporary Western playwritings, they resist interpretation. Bringing the categories inherited from Aristotelian theory used in drama studies into question, Sony Labou Tansi’s playwriting is about movement, where contradiction and question coexist and do away with principles such as order and measure. By this singular way of doing theatre which breaks with summonses, Sony Labou Tansi is a forerunner of a new type of playwriting.

Auteur : Amélie Thérésine
Titre : Sony Labou Tansi, précurseur de nouvelles écritures dramatiques ?
Revue : Études littéraires africaines, Numéro 41, 2016, p. 25-37
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1037788ar
DOI : 10.7202/1037788ar

Tous droits réservés © Association pour l'Étude des Littératures africaines (APELA), 2016

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016