Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études/Inuit/Studies

Volume 26, numéro 2, 2002, p. 107-131

Populations et migrations / Populations and Migrations

Direction : Murielle Nagy (directeur)

Rédaction : Murielle Nagy (rédactrice en chef)

Éditeur : Association Inuksiutiit Katimajiit Inc.

ISSN : 0701-1008 (imprimé)  1708-5268 (numérique)

DOI : 10.7202/007647ar

etudinuit
< PrécédentSuivant >
Article

Les tuurngait dans le Nunavik occidental contemporain

Nathalie Ouellette

Groupe d’études inuit et circumpolaires (GÉTIC),

Université Laval, Québec, Canada, G1K 7P4.

nathalieouellett@hotmail.com

Résumé

Dans la région d’Inukjuak l’existence des tuurngait s’inscrit dans la cosmologie et dans l’expérience inuit contemporaine mais elle n’est plus associée à l’angakkuq (le chamane inuit) comme cela semble être le cas ailleurs dans l’Arctique. La réalité de ces êtres non-humains repose sur les conceptions du monde qui imprègnent la totalité du social et du culturel. En maintenant les relations entre les humains et les non-humains, les rencontres et les récits impliquant des tuurngait affirment et établissent des aspects de la vision du monde inuit. Les transformations résultant de l’adoption du christianisme par les Inujjuamiut ne semblent donc pas avoir complètement atteint leurs représentations fondamentales du monde. Ainsi, des conceptions qui étaient à la base des pratiques chamaniques demeurent importantes jusqu’à ce jour et elles se manifestent, entre autres choses, à travers la réalité des tuurngait.

Abstract

Tuurngait on the west coast of Nunavik today

In Inukjuak (Nunavik) the existence of tuurngait is entrenched in local cosmology and is part of the experiences of contemporary Inuit. However, it is no longer associated with the angakkuq (the Inuit shaman) like it seems to be the case elsewhere in the Arctic.  The existence of these non-human beings lies in worldviews which permeate all social and cultural aspects of the society as a whole.  By maintaining the relationship between humans and non-humans, the encounters with tuurngait  and the stories involving tuurngait maintain and establish some aspects of the Inuit worldview.  The cultural transformations that took place since the Inujjuamiut converted to Christianity do not seem to have completely reached the core of their worldview. Thus, some notions that were at the basis of shamanistic practices are still important today and can be seen, among other things, through the existence of the tuurngait.

 Remerciements

Une version préliminaire de ce texte a fait l’objet d’une présentation au colloque «Mémoires et histoires du Nord» organisé en novembre 2001 au Lac Delâge, Québec. Sincères remerciements aux Inujjuamiut qui ont participé à cette recherche. Merci également à l’Institut culturel Avataq et à ses employé(e)s à Inukjuak, ainsi qu’à nos assistantes de recherche, sans l’aide desquels ce travail n’aurait pu être complété. Des bourses du ministère de la Formation et des Collèges et Universités (Gouvernement de l’Ontario) et du Programme de formation scientifique dans le Nord (ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada) ont permis d’effectuer nos recherches. Enfin, nous désirons adresser un remerciement très sincère à Murielle Nagy pour ses nombreux conseils lors de la préparation de la version finale de ce texte.

Auteur : Nathalie Ouellette
Titre : Les tuurngait dans le Nunavik occidental contemporain
Revue : Études/Inuit/Studies, Volume 26, numéro 2, 2002, p. 107-131
URI : http://id.erudit.org/iderudit/007647ar
DOI : 10.7202/007647ar

Tous droits réservés © La revue Études/Inuit/Studies, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014