Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études/Inuit/Studies

Volume 26, numéro 2, 2002, p. 157-173

Populations et migrations / Populations and Migrations

Direction : Murielle Nagy (directeur)

Rédaction : Murielle Nagy (rédactrice en chef)

Éditeur : Association Inuksiutiit Katimajiit Inc.

ISSN : 0701-1008 (imprimé)  1708-5268 (numérique)

DOI : 10.7202/007649ar

etudinuit
< PrécédentSuivant >
Note

Social dimensions of geographic disorientation in Arctic Alaska

Joseph Sonnenfeld

Department of Geography,

Texas A & M University.

Mailing address / adresse postale: 302 West 11th Street, Port Angeles, WA 98362, USA.

jspa@tenforward.com

Abstract

A recent study of the wayfinding techniques employed by Inupiat residing in the communities of Barrow, Wainwright, and Anaktuvuk Pass, suggests that the incidence of disorientation episodes has increased in recent decades, despite easier access to maps and compasses and other aids to navigation and wayfinding. A general model, which focuses on the environmental and cognitive sources of disorientation, is introduced to help understand this apparent deterioration in Inupiat travel skills. Some social consequences of disorientation are also discussed, including: (a) the community reaction to individuals who get lost; and (b) resolution of spatial conflicts during group travel. Finally, questions are raised concerning the nature of "traditional knowledge," and its role in the Inupiat wayfinding system.

Résumé

Les dimensions sociales de la désorientation dans l’Alaska arctique

Une récente étude sur les techniques d’orientation utilisées par les Inupiat résidant dans les communautés de Barrow, Wainwright et Anaktuvuk Pass, suggère que les épisodes de désorientation se sont accrus depuis les récentes décennies et ce, malgré l’accès aux cartes, compas, et autres aides pour la navigation et l’orientation. Un modèle général centré sur l’environnement et les sources cognitives de désorientation est présenté afin de comprendre cette apparente détérioration des compétences des Inupiat en matière de voyage. Certaines des conséquences sociales de la désorientation sont aussi discutées, incluant: a) la réaction de la communauté vis-à-vis des individus qui se perdent et b) la résolution de conflits ayant rapport à l’espace durant les voyages en groupe. Finalement, des questions sont soulevées concernant la nature des «savoirs traditionnels» et de leur rôle dans le système d’orientation des Inupiat.

 Acknowledgements

This paper is based on research supported by NSF grant # DPP-9023967.

Auteur : Joseph Sonnenfeld
Titre : Social dimensions of geographic disorientation in Arctic Alaska
Revue : Études/Inuit/Studies, Volume 26, numéro 2, 2002, p. 157-173
URI : http://id.erudit.org/iderudit/007649ar
DOI : 10.7202/007649ar

Tous droits réservés © La revue Études/Inuit/Studies, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014