Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Études littéraires

Volume 23, numéro 1-2, été-automne 1990, p. 185-201

Georges Perec : écrire / transformer

Sous la direction de Bernard Magné

Direction : Monique Moser-Verrey (directeur)

Éditeur : Département des littératures de l'Université Laval

ISSN : 0014-214X (imprimé)  1708-9069 (numérique)

DOI : 10.7202/500936ar

etudlitt
< PrécédentSuivant >
Article

"53 jours" : pour lecteurs chevronnés ...

Bernard Magné

Résumé

Les allusions à Stendhal et à la Chartreuse ne doivent pas occulter, dans « 53 jours » , l'existence d'un autre intertexte. On s'intéresse ici à l'intertexte restreint (emprunts de Perec à ses propres oeuvres). Six types principaux : ­ autobiographique : énoncés issus des oeuvres autobiographiques; ­ standard : références ponctuelles à d'autres ouvrages; ­ intersectif : un texte allographe est évoqué à la fois par « 53 jours » et un autre texte; ­ métatextuel : une relation intertextuelle rend lisible un fonctionnement du récit; ­ opératoire : récurrence des opérations d'écriture déjà exploitées ailleurs; ­ réticulé : possibilité de rattacher un élément de « 53 jours » à un sous-ensemble du « biotexte perecquien », où se trouvent réunis isotopies sémantiques, formes géométriques et biographèmes.

Abstract

The allusions to Stendhal and to la Chartreuse de Parme, in « 53 jours », should not blind the reader to the existence of another intertext. The subject of this article is the limited intertext (Perec's borrowings from his own works), which we discriminate into six principal types: ­ autobiographical (statements drawn from the autobiographical works); ­ standard (specific references to other works); ­ intersective (a text outside Perec's canon is evoked both by « 53 jours »and another text); ­ metatextual (an intertextual relationship makes a functioning of the narrative accessible to the reader); ­ operative intertext ( « 53 jours »reproduces writing operations already used elsewhere); ­ reticulated (an element of « 53 jours »can be associated with one of the subsets defined as the "Perecquian biotext", i.e., assemblages of semantic isotopies, geometric and biographic forms).

Auteur : Bernard Magné
Titre : "53 jours" : pour lecteurs chevronnés ...
Revue : Études littéraires, Volume 23, numéro 1-2, été-automne 1990, p. 185-201
URI : http://id.erudit.org/iderudit/500936ar
DOI : 10.7202/500936ar

Tous droits réservés © Département des littératures de l'Université Laval, 1990

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014