Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Revue d'histoire de l'Amérique française

Volume 62, numéro 3-4, hiver-printemps 2009, p. 377-406

La culture catholique

Sous la direction de Robert Gagnon et Louise Bienvenue

Direction : Robert Gagnon (directeur)

Éditeur : Institut d'histoire de l'Amérique française

ISSN : 0035-2357 (imprimé)  1492-1383 (numérique)

DOI : 10.7202/038519ar

haf
< PrécédentSuivant >
Article

Duns Scot vs Thomas d’AquinLe moment québécois d’un conflit multi-séculaire

Yves Gingras

Département d’histoire, Université du Québec à Montréal

Résumé

Cet article propose une analyse d’une controverse philosophique et théologique, survenue au Québec en novembre 1927, opposant le père Éphrem Longpré, franciscain, au père Rodrigue Villeneuve, oblat d’Ottawa et futur archevêque et cardinal de Québec. Dans ce débat, centré sur les figures de Duns Scot et de Thomas d’Aquin, le père Longpré met en cause le monopole de la doctrine thomiste comme unique discours légitime de la philosophie catholique. Contre l’idée que la signification de cette polémique s’épuise entièrement dans son caractère local, cet article défend la thèse que loin de n’être qu’un échange insignifiant dans un milieu intellectuel périphérique, la polémique entre Villeneuve et Longpré est en fait la forme locale d’un conflit multi-séculaire entre deux grandes doctrines philosophiques et théologiques qui s’affrontent depuis le xiiie siècle. Car cet échange ponctuel (la polémique durant quelques mois seulement) prend sa source et sa signification véritables dans une longue tradition. Après un bref rappel des sources de l’opposition entre les philosophies de Duns Scot et de Thomas d’Aquin, nous analyserons la querelle entre Villeneuve et Longpré pour suivre ensuite la piste de Duns Scot au Québec chez les ursulines de Trois-Rivières, en présentant les travaux de soeur Clotilde Lemieux, auteure d’une biographie importante de Duns Scot, pour terminer avec le Concile Vatican II, perçu par plusieurs comme la revanche de Duns Scot sur le monopole thomiste.

Abstract

This article analyses a philosophical and theological controversy which occurred in Quebec during November 1927, pitting Father Éphrem Longpré, a Franciscan, against Father Rodrigue Villeneuve, the Oblate of Ottawa and the future Archbishop and Cardinal of Quebec City. The debate, which centred on the figures of Duns Scotus and Thomas Aquinas, saw Father Longpré challenge the monopoly of Thomism as the only legitimate discourse of Catholic philosophy. Contrary to the portrayal of this short-lived polemic as a superficial and insignificant debate among clerics working on the periphery of the intellectual world, this paper argues that the debate between Villeneuve and Longpré was actually a local manifestation of a multi-secular conflict between two major philosophical and theological doctrines which had been in conflict since the 18th century. In fact, this short-lived exchange (the debate lasted only a few short months), traces its origins to and finds its real significance within a much longer tradition. After a brief look at the origins of the opposition between the philosophies of Duns Scotus and Thomas Aquinas, the article analyzes the exchanges between Longpré and Villeneuve. It then traces the influence of Duns Scotus in Quebec with an emphasis on the work of Sister Clotilde Lemieux, of the Ursulines of Trois Rivières, who wrote an important biography of Scotus. The article concludes by looking at the Second Vatican Council, perceived by many as the triumph of Scotus over the Thomist monopoly.

Auteur : Yves Gingras
Titre : Duns Scot vs Thomas d’Aquin : le moment québécois d’un conflit multi-séculaire
Revue : Revue d'histoire de l'Amérique française, Volume 62, numéro 3-4, hiver-printemps 2009, p. 377-406
URI : http://id.erudit.org/iderudit/038519ar
DOI : 10.7202/038519ar

Tous droits réservés © Institut d'histoire de l'Amérique française, 2009

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014