Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

International Journal of Canadian Studies / Revue internationale d’études canadiennes

Numéro 45-46, 2012, p. 91-108

Francophonies, Interculturality, Cultures and Strategies / Francophonies, interculturalité, cultures et stratégies

Rédaction : Claude Couture (editor-in-chief)

Éditeur : Conseil international d’études canadiennes

ISSN : 1180-3991 (imprimé)  1923-5291 (numérique)

DOI : 10.7202/1009896ar

ijcs
< PrécédentSuivant >
Article

L’image du Parti acadien et de son projet autonomiste dans le journal L’Évangéline

Luc Léger

Université Laval, Département de science politique de l’Université Laval, 2325, rue de l’Université, Québec, Québec, Canada G1V 0A6

Résumé

Le journal L’Évangéline fut, jusqu’à sa fermeture en 1982, un journal d’information s’adressant spécifiquement à la population acadienne éparpillée un peu partout dans les provinces maritimes. Comme il s’agissait du seul journal francophone publié quotidiennement, l’élite traditionnelle acadienne s’en servit pour transmettre son message, voire son nationalisme de la « bonne entente » entre les francophones et les anglophones. Détenant une place incontestée au sein des pages du journal depuis sa première publication en 1887, ce nationalisme fut ouvertement remis en question au cours des années 1960 et 1970 en raison de l’avènement du Parti acadien et de sa décision, en 1977, de faire de la création d’une province acadienne, grâce à la division du Nouveau-Brunswick en deux entités, son principal champ de bataille. Comme le journal n’a su passer sous silence ce nouveau mouvement nationaliste, cet article cherche à découvrir comment se sont opposées les deux visions de l’Acadie au sein de ses pages. Nous nous intéresserons à l’orientation du contenu journalistique portant sur le Parti acadien et sur son projet autonomiste, notamment aux positions défendues par le journal dans les éditoriaux ainsi qu’à celles défendues par les lecteurs dans L’opinion du lecteur.

Abstract

Until its last issue in 1982, L’Évangéline was an information newspaper specifically aimed at the Acadian population scattered throughout the Maritime provinces. It was the only French-language daily newspaper, and it was used by the traditional Acadian elite to convey its message, indeed, its nationalism of “harmony” between Francophones and Anglophones. This particular vision of Acadian nationalism, based on the harmony of the two linguistic groups, which had an uncontested place in the newspaper since it was first published in 1887, became under fire during the 1960s and 1970s because of the rise of the Parti acadien and its vision, and main battleground, made public in 1977, of a division of New Brunswick into two entities and the creation of an Acadian province. Because the previous vision did not immediately disappear in front of this new nationalist movement, this article explores how the two visions of Acadia opposed one another in the pages of the newspaper. We are interested in the orientation of its journalistic content regarding the Parti acadien and its autonomist project, as well as the positions the newspaper defended in its editorials and those defended by readers in its Letters to the Editor.

Auteur : Luc Léger
Titre : L’image du Parti acadien et de son projet autonomiste dans le journal L’Évangéline
Revue : International Journal of Canadian Studies / Revue internationale d’études canadiennes, Numéro 45-46, 2012, p. 91-108
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1009896ar
DOI : 10.7202/1009896ar

All Rights Reserved © Conseil international d’études canadiennes, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016