Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

International Journal of Canadian Studies / Revue internationale d’études canadiennes

Numéro 45-46, 2012, p. 187-198

Francophonies, Interculturality, Cultures and Strategies / Francophonies, interculturalité, cultures et stratégies

Rédaction : Claude Couture (editor-in-chief)

Éditeur : Conseil international d’études canadiennes

ISSN : 1180-3991 (imprimé)  1923-5291 (numérique)

DOI : 10.7202/1009901ar

ijcs
< PrécédentSuivant >
Article

Le régime linguistique canadien à l’épreuve du désir de faire société

Rémi Léger

Chercheur postdoctoral, École d’études politiques, Université d’Ottawa, 55 rue Laurier Ouest, Pièce 3182, Ottawa, Ont. K1N 6N5

rlege3@uottawa

Résumé

Récemment, sous le titre Faire société : Société civile et espaces francophones, Joseph Yvon Thériault affirmait que les francophonies canadiennes minoritaires sont encore animées par le vieux rêve canadien-français de faire société autrement sur le continent anglo-américain. C’est une thèse qui commande une évaluation du régime linguistique canadien puisqu’elle insinue que le cadre linguistique qui structure la vie en français en Canada anglais freine cette ambition constitutive de l’action et de l’identité des minorités francophones. Cet article procède à un examen des principales mesures à l’intention des minorités francophones et postule que ce ne sont pas les fondements structurels du régime linguistique qui font défaut en regard du désir de faire société, mais plutôt leur mise en oeuvre par la voie de la gestion horizontale.

Abstract

Joseph Yvon Thériault recently asserts that Francophone minorities outside Québec are still driven by the old French-Canadian ambition of creating a different type of society on the Anglo-American continent. This thesis demands an evaluation of Canada’s language regime because it insinuates that language laws and policies that structure the use and promotion of French outside Québec curb this constitutive ambition. This article examines the principal measures aimed at Francophone minorities and postulates that the implementation of language laws and policies by way of horizontal management is preventing the full realization of their old ambition of creating a different type of society.

 Remerciements

Je tiens à remercier Linda Cardinal, Stéphanie Chouinard, Louis-Philippe Lampron, Martin Normand et Joseph Yvon Thériault de leurs commentaires et suggestions.

Auteur : Rémi Léger
Titre : Le régime linguistique canadien à l’épreuve du désir de faire société
Revue : International Journal of Canadian Studies / Revue internationale d’études canadiennes, Numéro 45-46, 2012, p. 187-198
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1009901ar
DOI : 10.7202/1009901ar

All Rights Reserved © Conseil international d’études canadiennes, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016