Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Journal of the Canadian Historical Association / Revue de la Société historique du Canada

Volume 17, numéro 1, 2006, p. 125-150

Direction : Dominique Marshall (co-directrice) et Wendy Mitchinson (co-directrice)

Éditeur : The Canadian Historical Association/La Société historique du Canada

ISSN : 0847-4478 (imprimé)  1712-6274 (numérique)

DOI : 10.7202/016105ar

jcha
< PrécédentSuivant >
Article

The Politics of Selection: The Historic Sites and Monuments Board of Canada and the Imperial Commemoration of Canadian History, 1919-1950

Yves Yvon J. Pelletier

Abstract

This article is a preliminary inquiry into the selection process used by the Historic Sites and Monuments Board of Canada (HSMBC) in making its recommendations for the national historic significance of sites, events and individuals between 1919 and 1950. It argues that, while the HSMBC was composed of dedicated and leading figures in the field of Canadian history, Board members operated for its first 30 years almost exclusively as a Victorian gentlemen’s club, without a system of checks and balances. The ideological dominance of the British imperial mindset influenced Board members’ field of historical interests as well as their recommendation for national historic designations of sites, events or individuals. These points will be illustrated by examining the origins and the operations of the HSMBC between 1919 and 1950, and the recommendations for national historic designation presented to the HSMBC by two prominent Board members: Brigadier General Ernest Cruikshank and Dr. John Clarence Webster.

Résumé

Cet article est un premier questionnement quant au processus de sélection utilisé par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) pour faire ses recommandations relativement aux lieux, aux événements et aux personnages d'importance historique nationale entre les années 1919 et 1950. Il soutient que quoique des personnes dévouées et importantes du domaine de l'histoire canadienne fassent partie de la CLMHC, cette der-nière fonctionne presque exclusivement tel un club privé victorien réservé aux hommes, c'est-à-dire sans système de contrôle, au cours des trente premières années de son existence. La dominance idéologique de la mentalité impériale britannique influence les champs d'intérêt historiques des membres de la Commission ainsi que leurs recommandations quant à la désignation des lieux, des événements et des personnages d'importance historique nationale. Ces points seront illustrés par l'étude des origines et du fonctionnement de la CLMHC entre les années 1919 et 1950, et des recommandations relatives aux désignations d'importance historique nationale présentées à la CLMHC par deux de ses membres éminents, soit le brigadier général Ernest Cruikshank et le Dr John Clarence Webster.

Auteur : Yves Yvon J. Pelletier
Titre : The Politics of Selection: The Historic Sites and Monuments Board of Canada and the Imperial Commemoration of Canadian History, 1919-1950
Revue : Journal of the Canadian Historical Association / Revue de la Société historique du Canada, Volume 17, numéro 1, 2006, p. 125-150
URI : http://id.erudit.org/iderudit/016105ar
DOI : 10.7202/016105ar

Tous droits réservés © The Canadian Historical Association/La Société historique du Canada, 2007

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014