Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 38, automne 1997, p. 11-20

Les jeunes visages du vieillissement

Sous la direction de Frédéric Lesemann

Direction : Frédéric Lesemann (directeur) et Claude Martin (directeur)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/005062ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Les nouveaux visages du vieillissement de la population française

Patrice Bourdelais

RÉSUMÉ

Les démographes français ont inventé la notion de vieillissement de la population dans un contexte politique et culturel particulier. Les connotations de cette notion sont si pernicieuses qu'elles pèsent jusqu'à nos jours sur notre perception de l'âge de la vieillesse. Or les changements survenus dans cet âge rendent non pertinente toute analyse du vieillissement démographique fondée sur un seuil d'âge immuable. Au cours des trente dernières années, la santé des sexagénaires, leur place dans la succession des générations, leurs capacités économiques et leur rôle social ont changé. Il convient d'en tenir compte dans l'étude de l'évolution des structures par âge, d'éviter que la catégorie statistique définisse la réalité humaine qu'elle était censée contribuer à décrire. La mise au point d'un seuil d'âge évolutif d'entrée dans la vieillesse permet de montrer que le vieillissement de la population observé traditionnellement n'est qu'une apparence, sans consistance sociale. En revanche, les progrès réalisés depuis trente ans quant à la mortalité après 35 ans ont accentué les disparités sociales et amplifié des représentations divergentes de l'âge de la retraite.

ABSTRACT

The New Faces of Population Aging in France

French demographers invented the notion of population aging in a specific political and cultural context. The connotations of this notion are so pernicious that they are still influencing our perception of old age. But as a result of changes in this stage of life, analyses of demographic aging based on an immutable age threshold have become irrelevant. In the past thirty years, sixty-year-olds have experienced changes in their health, their position in the succession of generations, their economic capabilities and their social role. It is important to consider these changes in studying the evolution of age structures, to avoid having the statistical category define the human reality it was supposed to help describe. By clarifying the idea of an evolving age threshold for the onset of old age, one can show that population aging as traditionally viewed is only apparent, and without social consistency. On the other hand, the advances achieved in the past thirty years with regard to mortality after age 35 have heightened social disparities and intensified the differing conceptions of retirement age.

RESUMEN

Los nuevos rostros del envejecimiento de la población francesa

Los demografos franceses nan inventado la notion del envejecimiento de la poblaciôn en un contexto politico y cultural especffico. Las connotaciones de esta notion son tan perniciosas que aûn siguen pesando en nuestra perception de la edad de la vejez. De hecho, los cambios que han afectado este perfodo de vida hacen poco pertinente todo anâlisis del envejecimiento demogrâfico basado en una conception inmutable de un umbral limite. En el curso de los dltimos treinta anos, la salud de los sexagenarios, su sitio en la sucesiôn de generaciones, su capacidad econômica y su roi social han cambiado. En el estudio de la evolution de las estructuras fundadas en la edad, es necesario evitar que la categoria estadfstica defina la realidad humana que se suponîa que contribuiria a describir. Una revision de un umbral evolutivo de ingreso a la vejez permite mostrar que el envejecimiento de la poblaciôn observado tradicionalmente no es sino una apariencia, sin consistencia social. Por otra parte, los progresos realizados en los ûltimos treinta anos sobre la mortalidad después de los treinta y cinco anos han acentuado el impacto de las diferencias sociales y amplificado la distancia entre las representaciones divergentes de la edad de la jubilation.

Auteur : Patrice Bourdelais
Titre : Les nouveaux visages du vieillissement de la population française
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 38, automne 1997, p. 11-20
URI : http://id.erudit.org/iderudit/005062ar
DOI : 10.7202/005062ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 1997

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016