Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 41, printemps 1999, p. 87-93

Les mots pour le dire, les mots pour le faire : le nouveau vocabulaire du social

Sous la direction de Jane Jenson, Marguerite Mendell, Claude Martin et Didier Renard

Direction : Jane Jenson (directeur) et Claude Martin (directeur)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/005233ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Variations sur le thème de la cohésion sociale

Denis Saint-Martin

RÉSUMÉ

Cet article montre comment des conceptions, des notions, des vocabulaires nouveaux ou renouvelés, forts de la légitimité qu'ils acquièrent en circulant dans les milieux dirigeants des organisations transnationales ou internationales, se heurtent aux réalités nationales dans lesquelles ils sont transposés. L'étude du cas de l'importation par le gouvernement fédéral canadien de l'idée de cohésion sociale met en évidence la façon dont cette notion a dû être domestiquée et dont sa signification a dû être ajustée à la situation spécifique du Canada et à sa pluralité culturelle pour que son usage produise des effets.

ABSTRACT

Variations on the Theme of Social Cohesion

This article describes the ways in which conceptualisations, notions, and new or renewed vocabularies, deriving legitimacy from their circulation in transnational and international circuits, come up against particular national circumstances. The case study focuses on the Canadian federal government's importation of the concept of social cohesion, describing the domestication of the concept and the adjustments in its meaning so as to take into account and address the particularities of Canada and its cultural pluralism.

RESUMEN

Variaciones sobre el tema de la cohesión social

Este articulo muestra cômo conceptos, nociones, vocabularios nuevos o renovados, con la legitimidad que han adquirido al circular por los circuitos transnationales e internationales, se enfrentan a las realidades nacionales particulares. El estudio del caso de la importation por parte del gobiemo federal Canadiense de la idea de cohesion social demuestra la manera en que se ha « domesticado » esta notion, y « ajustado » su signification a la situation particular de Canada y a su pluralismo cultural.

Auteur : Denis Saint-Martin
Titre : Variations sur le thème de la cohésion sociale
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 41, printemps 1999, p. 87-93
URI : http://id.erudit.org/iderudit/005233ar
DOI : 10.7202/005233ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 1999

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016