Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 47, printemps 2002, p. 29-42

Le genre des politiques publiques : des constats et des actions

Sous la direction de Renée B.-Dandurand, Jane Jenson et Annie Junter

Direction : Jane Jenson (directrice)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/000340ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Femmes, violences et espace public : une réflexion sur les politiques de sécurité

Marylène Lieber

Laboratoire Printemps

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Résumé

Lorsqu'on se penche sur les politiques publiques concernant les violences en France, on relève une division des compétences entre les politiques dites « de sécurité » et les politiques « contre les violences faites aux femmes ». On constate que les politiques de sécurité, en se basant sur les statistiques de criminalité et de victimation, portent essentiellement sur l'espace public et marginalisent les violences faites aux femmes dans l'espace privé. Pour autant, elles ne prennent pas non plus en considération les violences perpétrées à leur encontre dans l'espace public. Or, divers exemples venant de pays étrangers esquissent des réponses faites par les pouvoirs publics à ces violences.

Abstract

Women, violence and public spaces. Thinking about the politics of security

An examination of French policies against violence reveals that a distinction exists between those addressing “public security” and those termed policies combating “violence against women.” Statistics on crimes and victims measure public security, and for the most part refer to public not private spaces. Therefore they under-report violence against women that occurs in “private”. However, they also inadequately take into account violent acts against women in public. There are, however, other examples available from countries that treat the matter otherwise.

 Remerciements

Je remercie vivement Didier Demazière, Luca Gabbiani et Jacqueline Heinen pour leur lecture attentive et leurs précieux conseils. Je suis également reconnaissante à l'équipe « Enveff » de m'avoir communiqué les résultats de son enquête.

Auteur : Marylène Lieber
Titre : Femmes, violences et espace public : une réflexion sur les politiques de sécurité
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 47, printemps 2002, p. 29-42
URI : http://id.erudit.org/iderudit/000340ar
DOI : 10.7202/000340ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016