Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 47, printemps 2002, p. 143-154

Le genre des politiques publiques : des constats et des actions

Sous la direction de Renée B.-Dandurand, Jane Jenson et Annie Junter

Direction : Jane Jenson (directrice)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/000348ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Le genre de l'emploi de proximité

Annie Dussuet

UFR Sociologie

Université de Nantes

Résumé

Dans les années récentes, les « emplois de proximité d'aide à la vie quotidienne » ont connu une forte croissance, largement soutenue par des politiques publiques multiples mais invariablement énoncées au neutre. Pourtant ces emplois intéressent la question du genre, d'abord parce que 99 pour cent des salariés y sont des femmes, ensuite parce qu'ils représentent une « externalisation » du travail domestique gratuit habituellement réalisé par les femmes. Les non-dits de ces politiques « neutres » font appel aux rapports spécifiques des femmes au travail et à l'emploi, et impliquent une précarité au féminin, largement invisible. Ces « emplois de femmes », qui replacent celles-ci dans des postures « traditionnelles » de don, dessinent les contours généraux de l'emploi féminin, en naturalisant les compétences nécessaires, rendant plus difficile l'accès à une reconnaissance de type professionnel et à l'égalité.

Abstract

The gender of caring work

Jobs providing personal services for daily living have grown in number recently. The public policies encouraging this expansion always present the jobs in a gender-neutral way, in part because 99 per cent of those holding such jobs are women and in part because they locate outside of the household the domestic work usually done by women inside the home. These supposedly gender-neutral policies are based on a number of unstated assumptions about women's relationship to work and to employment. They also contribute to feminizing (albeit invisibly) precarious employment relations. This “women's work” replaces the traditional notion of “giving”, draws the general boundaries around female employment, essentializes the skills needed, and makes it more difficult to have professional qualifications and equality recognized

Auteur : Annie Dussuet
Titre : Le genre de l'emploi de proximité
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 47, printemps 2002, p. 143-154
URI : http://id.erudit.org/iderudit/000348ar
DOI : 10.7202/000348ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 2002

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016