Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 60, automne 2008, p. 91-103

La médiation culturelle : enjeux, dispositifs et pratiques

Sous la direction de Blanche Le Bihan et Louis Jacob

Direction : Jane Jenson (directrice) et Claude Martin (codirecteur)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/019448ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Entre expérimentation culturelle et domestication économique : les ambiguïtés d’une médiation par l’art dans le carnaval de Notting Hill et le défilé de la Biennale de la danse de Lyon

Lionel Arnaud

Centre de recherches sur l’action politique en Europe (CRAPE), Université Rennes 1

Résumé

À partir d’une comparaison entre le carnaval de Notting Hill à Londres et le défilé de la Biennale de la danse de Lyon, conduite de 2000 à 2005, cet article entend montrer comment les dispositifs de médiation culturelle contribuent à convertir les expérimentations sociales héritées des mouvements culturels des années 1970 en ressource productive au service du développement économique. L’analyse montre en particulier que la multiplication des objets (visant notamment à circonscrire et à sécuriser l’expression des minorités culturelles) et des hommes (artistes, professionnels du travail social) contribue à enserrer ces initiatives culturelles originales dans des partenariats et des stratégies politiques, et finalement à les désenchâsser des logiques pratiques qui les ont vues naître.

Abstract

Caught between cultural experimentation and economic purposes: the ambiguities of cultural mediation in the Notting Hill Carnival and Lyon’s Biennale de la danse

By comparing London’s Notting Hill Carnival with the parade of the Biennale de la danse in Lyon between 2000 to 2005, this article documents the ways in which activities of cultural mediation have contributed to conversion of social experiments inherited from the 1970s into a resource for economic development. The analysis pays particular attention to the ways that the multiplication of objects (intended to circumscribe and strengthen the participation of cultural minorities) and of actors (artists, social work professionals) contributed to tying these innovative cultural initiatives into partnerships and political strategies, with the ultimate result of delinking them from the practices and logics that had given rise to them.

Auteur : Lionel Arnaud
Titre : Entre expérimentation culturelle et domestication économique : les ambiguïtés d’une médiation par l’art dans le carnaval de Notting Hill et le défilé de la Biennale de la danse de Lyon
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 60, automne 2008, p. 91-103
URI : http://id.erudit.org/iderudit/019448ar
DOI : 10.7202/019448ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 2008

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016