Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Lien social et Politiques

Numéro 67, printemps 2012, p. 217-232

Trouble mental

Sous la direction de Roch Hurtubise et Livia Velpry

Direction : Johanne Charbonneau (directrice) et Claude Martin (codirecteur)

Éditeur : Lien social et Politiques

ISSN : 1204-3206 (imprimé)  1703-9665 (numérique)

DOI : 10.7202/1013025ar

lsp
< PrécédentSuivant >
Article

Le projet dans les recompositions des politiques de santé mentale

Benoît Eyraud

Maître de conférence en sociologie, Université Lyon 2, Chercheur au Centre Max-Weber, Université Lyon 2, ENS de Lyon

Pierre A. Vidal-Naquet

Sociologue, Chercheur au Cerpe (Lyon), Associé au Centre Max-Weber, Université Lyon 2, ENS de Lyon

Résumé

Les politiques psychiatriques et les politiques sociales se rejoignent aujourd’hui autour d’un principe qui consiste à mettre la personne et son projet de vie au centre des interventions dans une perspective de « rétablissement ». L’article interroge la manière dont ce principe est appliqué dans des programmes d’intervention en direction de personnes ayant des troubles psychiques graves. À partir de l’analyse d’une étude de cas, nous tirons des enseignements épistémologiques et politiques quant au rôle de la notion de « projet de vie » dans les recompositions du champ de la santé mentale.

Abstract

Psychiatric policies and social policies are in agreement these days regarding the principle of putting the individual and his or her “life plan” at the centre of treatment from a recovery perspective. This paper questions the way this principle is applied in treatment programs for people having serious psychological disorders. Based on analysis of a case study, we draw epistemological and political lessons about the role of the concept of life plan in reconfigurations of the field of mental health.

Auteurs : Benoît Eyraud et Pierre A. Vidal-Naquet
Titre : Le projet dans les recompositions des politiques de santé mentale
Revue : Lien social et Politiques, Numéro 67, printemps 2012, p. 217-232
URI : http://id.erudit.org/iderudit/1013025ar
DOI : 10.7202/1013025ar

Tous droits réservés © Lien social et Politiques, 2012

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016