Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

Meta : journal des traducteurs / Meta: Translators' Journal

Volume 54, numéro 2, juin 2009, p. 233-247

Direction : Sylvie Vandaele (directrice)

Rédaction : Georges Bastin (rédacteur en chef)

Éditeur : Les Presses de l'Université de Montréal

ISSN : 0026-0452 (imprimé)  1492-1421 (numérique)

DOI : 10.7202/037678ar

meta
< PrécédentSuivant >
Article

Framing Brecht and the Greek Student Movement (1972-1973)

Dimitris Asimakoulas

The University of Surrey, Guildford, UK

asimakdimitris@yahoo.co.uk

Abstract

This paper examines the subversive function of an anthology of Bertolt Brecht’s political essays that was published in Greece at the time the student movement was emerging. The collection was launched in 1971, four years after the military coup in Greece. Drawing on the notion of frame from social movements theory, the paper focuses on the trajectory of the Greek student movement and the main frames that brought it forward as the most successful form of resistance against the junta. Then the paper illustrates how the Brecht anthology in particular captures the general climate of cultural and political opposition that created the resonance deemed necessary for the success of the student movement.

Keywords: frame, Brecht, Greece, social movement, sociology, resistance

Résumé

Le présent article analyse la fonction subversive d’une anthologie des écrits politiques de Bertolt Brecht publiée en Grèce au moment de l’émergence du mouvement étudiant. La collection a été publiée en 1971, quatre ans après le coup d’État militaire en Grèce. Fondé sur la notion de cadre de la théorie des mouvements sociaux, l’article traite spécifiquement du parcours du mouvement d’étudiants grecs et des principaux cadres qui l’ont amené à être le type de résistance le plus efficace contre la junte. L’article fait en outre état de la façon dont l’anthologie de Brecht permet de mieux saisir le climat général d’opposition culturelle et politique qui a créé les conditions nécessaires au succès du mouvement étudiant.

Mots-clés : cadre, Brecht, Grèce, mouvements sociaux, sociologie, résistance

Auteur : Dimitris Asimakoulas
Titre : Framing Brecht and the Greek Student Movement (1972-1973)
Revue : Meta : journal des traducteurs / Meta: Translators' Journal, Volume 54, numéro 2, juin 2009, p. 233-247
URI : http://id.erudit.org/iderudit/037678ar
DOI : 10.7202/037678ar

Tous droits réservés © Les Presses de l’Université de Montréal, 2009

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014