Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
FrançaisEnglishEspañol
 

Recherche détaillée

.

Année Volume Numéro Page 
>

Institution :

Usager en libre accès

M/S : médecine sciences

Volume 20, numéro 6-7, juin-juillet 2004, p. 620-622

Direction : Michel Bergeron (directeur) et Jean-Claude Dufour (directeur)

Rédaction : Gérard Friedlander (rédacteur en chef) et Daniel G. Bichet (rédacteur en chef)

Éditeurs : SRMS: Société de la revue médecine/sciences et Éditions EDK

ISSN : 0767-0974 (imprimé)  1911-0561 (numérique)

ms
< PrécédentSuivant >
Article

La Ténascine : une molécule clé pour recruter les néo-neurones chez l’adulteTenascin-R fosters radial migration of neuroblasts in the adult forebrain

Antoine de Chevigny

Laboratoire Perception et Mémoire Olfactive, Cnrs URA

2182, Institut Pasteur,

25, rue du Docteur Roux,

75015 Paris, France.

Pierre-Marie Lledo

Laboratoire Perception et Mémoire Olfactive, Cnrs URA

2182, Institut Pasteur,

25, rue du Docteur Roux,

75015 Paris, France.

pmlledo@pasteur.fr

 

Figure 1

Rôle clé de la Ténascine-R dans la migration radiaire des néo-neurones du bulbe olfactif adulte.

A. Coupe sagittale de cerveau antérieur. La Ténascine-R (rouge) est restreinte à la couche granulaire du BO. Elle reste absente dans la ZSV et tout le long du CMR marqués par un anticorps dirigé contre PSA/NCAM (vert). B. Noyaux BrdU-positifs dans la couche granulaire des souris +/+ (gauche) et Ténascine-R-/- (droite) sacrifiées 21 jours après l’injection de BrdU. On observe une diminution drastique chez les mutants. C. Coupes de BO de souris+/+ (gauche) et Ténascine-R-/- (droite), sacrifiées 2 jours après l’injection de BrdU. Noter l’accumulation de noyaux BrdU-positifs dans le CMRBO (en fin de migration tangentielle) des souris Ténascine-R-/. Échelles : A, 500 µm ; B, C, 100 µm. BO : bulbe olfactif ; CMR : courant de migration rostrale ; CMRBO : courant de migration rostrale du bulbe olfactif ; ZSV : zone sous-ventriculaire.

Aller au texte

 

Figure 2

Pouvoir attractif de la Ténascine-R.

L’expression ectopique de Ténascine-R suffit pour attirer les nouveaux neurones. A. Vue sagittale de cerveau. En vert, les neuroblastes en migration. Un agrégat cellulaire (rouge) exprimant la Ténascine-R a été greffé dans le striatum. La protéine sécrétée dans l’espace extracellulaire apparaît ici en bleu. Noter que les neuroblastes quittent leur chemin de migration normal pour se diriger ver le halo de Ténascine-R. B. Immunofluorescence montrant à un plus fort grossissement les neuroblastes (en vert, marquage au PSA-NCAM) attirés par le halo de Ténascine-R (bleu) libérée par la greffe (rouge). Les flèches montrent des neuroblastes individualisés en migration alors que les têtes de flèches désignent des chaînes de neuroblastes migrant les uns sur les autres. VL : ventricule latéral ; ZSV : zone sous-ventriculaire.

Aller au texte

Auteurs : Antoine de Chevigny et Pierre-Marie Lledo
Titre : La Ténascine : une molécule clé pour recruter les néo-neurones chez l’adulte / Tenascin-R fosters radial migration of neuroblasts in the adult forebrain
Revue : M/S : médecine sciences, Volume 20, numéro 6-7, juin-juillet 2004, p. 620-622
URI : http://id.erudit.org/iderudit/008673ar

Tous droits réservés © M/S : médecine sciences, 2004

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2014