Érudit - Promouvoir et diffuser la recherche
alert

Avis d’interruption de service du 11 au 12 juillet 2016 L’accès à la plateforme et à tous les services web d’Érudit sera interrompu du lundi 11 juillet 2016 à minuit (UTC-4) au mardi 12 juillet à minuit (UTC-4) inclusivement dû à une importante opération technique (migration des services sur de nouveaux serveurs). La migration des services durant toute la semaine, des perturbations pourraient par ailleurs survenir du 13 au 15 juillet. Le retour à la normale est prévu pour le lundi 18 juillet. Veuillez nous excuser pour les inconvénients causés.

FrançaisEnglishEspañol

M/S : médecine sciences

Volume 22, numéro 6-7, juin-juillet 2006, p. 651-658

La nanochirurgie laser en biologie cellulaire

Julien Colombelli, Rainer Pepperkok, Ernst H.K. Stelzer et Emmanuel G. Reynaud

Figure 2

Études de forces à toutes les échelles.

Image pleine grandeur

Les forces qui gouvernent l’organisation et l’évolution des tissus et des cellules peuvent être mises en évidence par la chirurgie laser. A. Supatto et al démontrent la perturbation des forces de morphogenèse chez la drosophile. Au cours de la gastrulation, l’embryon présente d’importants mouvements cellulaires couplés spatialement et temporellement (flèches jaunes et rouges). En utilisant un laser à femtosecondes, ces auteurs induisent la destruction de plusieurs cellules dorsales (à droite, flèches bleues) et bloquent les mouvements cellulaires latéraux (flèche jaune). La partie A montre une lignée transgénique exprimant la GFP et présentant un marquage fluorescent du contour cellulaire (images en microscopie de fluorescence à 2 photons, contraste inversé, reproduites avec la permission de Supatto et al. [16]). B. À une échelle subcellulaire, l’équilibre des forces établies autour du fuseau mitotique chez C. elegans peut être perturbé par un laser UV (470 ps par impulsion). En détruisant un pôle du fuseau (flèche bleue), les microtubules astraux interagissant avec le cortex tirent les résidus de pôle, montrant ainsi l’existence de forces de traction induites par les microtubules et responsables du positionnement du centrosome au centre de la cellule (d’après [8]). C. Chez la levure S. pombe, Tolic et al. démontrent les forces du fuseau en induisant des mécanismes de repositionnement du fuseau après dissection (laser à femtosecondes, flèches bleues). Images en fluorescence à 2 photons reproduites avec la permission de Tolic et al. [11]. Échelles : (A) 50 µm, (B) 10 µm.

À propos d'Érudit | Abonnements | RSS | Conditions d’utilisation | Pour nous joindre | Aide

Consortium Érudit ©  2016